Nous suivre Info chimie

L'évolution contrôlée récompensée par le Prix Nobel Chimie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'Académie royale suédoise des Sciences a attribué cette année le prix Nobel de chimie 2018 à trois chercheurs anglo-saxons pour leurs travaux sur l'évolution contrôlée et dirigée, c'est-à-dire leurs travaux pour appliquer la stratégie naturelle de l'évolution, basée sur des manipulations et des sélections génétiques, en l'occurrence sur des enzymes et des protéines. La moitié du prix, d'une valeur totale de 9 millions de couronnes suédoises (environ 867 000 €), a été attribuée à l'Américaine Frances Arnold, professeur d'ingénierie chimique, de bio-ingénierie et de biochimie à l'Institut de Technologie de Californie à Pasadena (États-Unis). Née en 1956, Frances Arnold est parvenue dès 1993 à une évolution dirigée d'enzymes qui a conduit à améliorer les méthodes pour le développement de catalyseurs. Ce qui a permis la mise au point de procédés de production de substances chimiques plus responsables pour l'environnement, notamment dans le domaine de la pharmacie, ou de produire des carburants renouvelables. L'autre moitié du prix sera partagée par l'Américain George Smith, né en 1941 et professeur émérite de sciences biologiques de l'université américaine du Missouri à Columbia, et par le Britannique Sir Gregory Winter, né en 1951 et chercheur émérite du laboratoire de biologie moléculaire de l'université britannique de Cambridge. George Smith est récompensé pour avoir mis au point dès 1985 la technologie de « phase display », un procédé permettant d'utiliser un bactériophage (virus infectant des bactéries) afin de faire évoluer des protéines. Gregory Winter a utilisé cette méthode par la suite pour l'évolution dirigée d'anticorps afin de développer des médicaments innovants. Depuis leurs travaux, cette technologie de « phage display » a conduit à la mise au point d'anticorps efficaces dans le traitement de certaines maladies auto-immunes et de certains cancers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Axelera garde le cap malgré l’incertitude post-Covid-19

Axelera garde le cap malgré l’incertitude post-Covid-19

A l’occasion de son assemblée générale le 26 juin 2020, le pôle de compétitivité chimie-environnement Axelera a dressé un bref bilan de ses actions récentes et rappelé sa[…]

[Édito] : Covid Moonshot, projet lunaire contre la pandémie

[Édito] : Covid Moonshot, projet lunaire contre la pandémie

Aliad s’engage dans le soutien aux start-up en Chine

Aliad s’engage dans le soutien aux start-up en Chine

La course à l'innovation dans le sport

La course à l'innovation dans le sport

Plus d'articles