Nous suivre Info chimie

L'horizon reste dégagé pour Arkema

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

« Une année très réussie avec des résultats excellents ». Ce sont les termes choisis par Thierry Le Hénaff, président d'Arkema, pour qualifier le bilan 2017 de son groupe. Dans le détail, le chiffre d'affaires ressort à 8,3 milliards d'euros, en hausse de 10,5 % par rapport à 2016. L'Ebitda, résultat intermédiaire si prisé par le secteur de la chimie, a progressé de 17 % pour frôler le 1,4 Mrd €. Ce qui conduit à une marge Ebitda de 16,7 % en 2017, contre 15,8 % en 2016. Dans ces conditions, le résultat net courant ressort à 592 M€, en hausse de 42 %.

Autre source de satisfaction : un alignement des planètes. En effet, pour la première fois les trois grandes divisions d'Arkema progressent de concert. Le pôle Matériaux haute performance gagne en valeur 11,9 % à 3,8 Mrds €, pour un Ebitda de 632 M€ (+10,9 % sur un an). Le chiffre d'affaires des Spécialités industrielles augmente de 9,9 % à 2,5 Mrds €, pour un Editda de 585 M€ (+23,7 %). Enfin, le chiffre d'affaires de la branche Coating Solutions ressort à 1,9 Mrd €, en hausse de 8,6 % pour un Ebitda de 244 M€ (+17,3 %). De la même façon, la croissance s'est trouvée bien répartie entre les trois grandes zones géographiques que sont l'Europe, l'Amérique et l'Asie, ce qui permet à l'Europe de se stabiliser à 38 % du chiffre d'affaires.
 

Pour le président, pas de doute, ces bons résultats valident sa stratégie de croissance orientée autour de trois axes : l'innovation, les pays émergents et les acquisitions. Tandis que deux nouvelles priorités se dessinent : la transformation numérique et une prise en compte plus large de la responsabilité sociétale et environnementale du groupe. La fameuse RSE.
 

Quelques rappels sur les temps forts de l'année écoulée. Arkema a procédé à l'intégration de Den Braven, activité de mastic rachetée fin 2016 pour 485 M€, et fait l'acquisition de XL Brand dans le domaine des colles pour 205 M€. En revanche, le groupe a vendu sa part dans Oxochimie à Ineos (alcools oxo). « Nous continuons à réfléchir à des acquisitions dans l'aval acrylique et dans les matériaux », a précisé le président, qui entend développer son groupe autant par croissance organique que par acquisition. Plusieurs projets d'investissement ont démarré, en particulier en Asie à Changshu dans le PVDF et en France à Honfleur dans les tamis moléculaires, tandis qu'en Inde dans l'État de Gujarat, le groupe a inauguré sa deuxième usine de colles thermofusibles du pays. En parallèle, la construction d'une usine de taille mondiale de polyamide 11 a été annoncée pour un investissement de l'ordre de 300 M€. Elle sera installée quelque part en Asie sans que sa localisation exacte soit encore précisée. Un 2e projet porte sur l'extension de capacités de résines photoréticulables sur le site de Sartomer à Nansha (Chine). Enfin, un doublement de capacité va intervenir sur la plateforme de thiochimie de Kerteh, en Malaisie, qui livre un mercaptan pour produire de la méthionine biosourcée.
 

Pour ce qui est des perspectives 2018, retenons qu'Arkema souhaite changer d'échelle. Pour cela, Thierry Le Hénaff annonce une hausse significative des investissements industriels qui vont passer à 550 M€ en 2018, contre 430 M€ en 2017. Ceci pour soutenir le développement en Asie et aux États-Unis, et concrétiser les nombreux projets sortis des laboratoires de R&D. Par ailleurs, les perspectives financières sont bonnes. Malgré une parité euro/dollar défavorable et un coût des matières premières qui sera plus élevé et volatil, la demande devrait rester bien orientée dans les 3 principales zones géographiques. Le président est confiant dans la capacité de son groupe à générer de la croissance et d'excellents résultats, avec probablement une nouvelle hausse de l'Ebitda.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Monsanto se fond dans Bayer

Monsanto se fond dans Bayer

La page se tourne. Le géant allemand a annoncé, le 7 juin, la finalisation de l'opération Monsanto. Pour environ 63 milliards de dollars, Bayer devient l'actionnaire unique du mastodonte américain des[…]

11/06/2018 | Bayer CropScienceBayer
Reach est loin d’être fini

Reach est loin d’être fini

Arkema, le meilleur allié des femmes

Arkema, le meilleur allié des femmes

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

Plus d'articles