Nous suivre Info chimie

L'hydrogène et le phosgène comme moteurs de croissance

La plateforme iséroise compte capitaliser sur l'investissement capacitif de son principal acteur Vencorex pour développer son activité autour de l'hydrogène.

Consolider les actifs actuels avant d'envisager une diversification des activités. Voilà comment pourrait se résumer la stratégie de développement de la plateforme iséroise de Pont-de-Claix (Grenoble Chemical Park). Localisé à proximité des plateformes de Roussillon et de Jarrie, le site industriel accueille notamment les activités des chimistes de Vencorex (coentreprise de PTT Global Chemical et Perstorp), Solvay, Isochem, Novacid, Sita Rekem et Air Liquide. « Nous disposons d'une vingtaine d'hectares de terrain pour accueillir l'implantation de nouveaux industriels sur la plateforme », indique Patrick Pouchot, porte-parole de Vencorex, société ayant la plus importante activité sur le site isérois. Pour attirer ces acteurs, Pont-de-Claix ne manque pas d'atouts. Tout d'abord, il dispose d'une grande expérience en matière de sécurité des procédés, étant classé Seveso seuil haut. En outre, il est en possibilité de disposer, sur place, de nombreuses matières premières pour la production de spécialités chimiques. En effet, Vencorex a investi dans une nouvelle unité d'électrolyse prévue pour être mise en service en 2016. « En plus de consolider la stratégie du groupe de développer les isocyanates de spécialités, notre nouvelle installation va permettre de mieux structurer la plateforme, en améliorant la fiabilité et la compétitivité de nos productions de chlore, de soude et d'hydrogène », explique Patrick Pouchot. Avant d'insister : « Pont-de-Claix est le seul site actif en France pour la production industrielle de phosgène. Mais avec le développement des nouvelles énergies, la valorisation de l'hydrogène pourrait s'avérer être un moteur de croissance intéressant ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Spécial Bioéconomie : Un maillon de la relance industrielle

Spécial Bioéconomie : Un maillon de la relance industrielle

La chimie est au cœur de la transition écologique et de l’excellence carbone par la décarbonation de sa chaleur, l’électrification de ses procédés, l’hydrogène, le recyclage[…]

« Nous croyons beaucoup au rebond de l'Europe, et notamment de la France » - De Dietrich Process Systems

entretien

« Nous croyons beaucoup au rebond de l'Europe, et notamment de la France » - De Dietrich Process Systems

« Le challenge qui s'offre aux Européens est la réinternalisation de la fabrication » - Diverchim

« Le challenge qui s'offre aux Européens est la réinternalisation de la fabrication » - Diverchim

[Enquête] : La flow chemistry pour relocaliser la chimie fine

[Enquête] : La flow chemistry pour relocaliser la chimie fine

Plus d'articles