Nous suivre Info chimie

Dossier [Spécial RSE] : L'inclusion des jeunes, un levier de performance

[Spécial RSE] : L'inclusion des jeunes, un levier de performance

© Sanofi

L'initiative Responsible Care® est l'engagement RSE des entreprises de la chimie au niveau mondial pour la gestion sûre des produits chimiques tout au long de leur cycle de vie, l'amélioration de la qualité de vie et la contribution au développement durable. Au coeur de cette démarche, l'inclusion des populations vulnérables, notamment des jeunes générations, est un sujet clé, qui trouve aujourd'hui une réponse via la généralisation de l'alternance. La fédération France Chimie, qui représente les entreprises de la Chimie en France, conseille à tous ses adhérents, notamment les TPE/PME, de recruter un alternant pour participer à la formation des jeunes générations et préparer l'avenir.

Si la crise provoquée par le Covid-19 n'a pas encore produit tous ses effets, elle a d'ores et déjà un impact significatif sur l'emploi dans l'industrie. Les jeunes sont l'une des premières victimes de cette crise inédite, qui se traduit notamment par une baisse des intentions de recrutements en alternance dans certaines industries. Cette situation serait préoccupante pour un secteur comme la Chimie qui fait à la fois face au défi du renouvellement des compétences lié à l'évolution de la pyramide des âges de ses effectifs (dont 25 % devront être renouvelés dans les dix ans à venir) et à l'évolution de ses métiers, entraînée par la transformation numérique et la transition écologique. Clémence Riotte, manager associée Talent Supply et Learning et Development du site Procter&Gamble de Blois, alerte ainsi sur la question de la transmission des connaissances qu'il faut d'urgence organiser, mais également sur la nécessité d'inclusion des jeunes générations, très en phase avec l'automatisation et les nouvelles technologies : « la population jeune est stratégique. Ils peuvent être force de proposition sur les nouveaux métiers ».

C'est la raison pour laquelle la Chimie, industrie positionnée sur les grands défis d'avenir, se mobilise. Le secteur entend en effet assumer pleinement sa responsabilité à l'égard des nouvelles générations et tout mettre en oeuvre pour qu'elles ne soient pas sacrifiées par la crise. Cet engagement est d'autant plus important qu'il est en phase avec la démarche Responsible Care®, dont l'inclusion des jeunes est l'une des priorités. Les jeunes font en effet partie des populations les plus vulnérables, l'âge étant le premier facteur de discrimination en France devant le genre, l'origine sociale, le handicap et l'orientation sexuelle, comme le soulignait Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre, en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, lors de la dernière université d'été du Medef. Pour elle, « les discriminations naissent sur le terreau des stéréotypes. Tout passe par la formation pour apprendre le bon savoir-être ».

Trois rubriques sur l'inclusion dans le Responsible Care®

Pour aider les entreprises dans leur démarche d'inclusion des jeunes dans le cadre de Responsible Care®, France Chimie, aidée d'une dizaine de PME et d'une soixantaine de parties prenantes, a réalisé un guide pratique : le « Référentiel Responsible Care® ». Récemment mis à jour, ce guide y consacre trois rubriques déclinées en enjeux, objectifs et indicateurs pratiques : les fiches n°24 (« S'impliquer auprès des communautés locales et participer au développement local »), n°25 (« Promouvoir la diversité et garantir l'égalité des chances ») et n°19 (« Engager les collaborateurs et animer le dialogue social »).

Les entreprises de la Chimie ont ainsi lancé de nombreuses initiatives en ce sens. Elles entretiennent d'importants liens de proximité, souvent dans l'environnement immédiat de leurs sites industriels, avec des collèges ou lycées pour faire découvrir leurs activités et leurs métiers. Le GIE Osiris, qui gère la plateforme chimique de Les Roches-Roussillon en Isère, pilote par exemple en convention avec l'État le lycée privé François Verguin qui prépare à un bac Pro PCE/PC « Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons ». Une occasion pour former de futurs collaborateurs de la plateforme ou d'autres entreprises du secteur de la chimie (voir le témoignage de Jean-Claude Rehs, responsable des ressources humaines du GIE Osiris).

Autre exemple : le site du laboratoire pharmaceutique Sanofi à Aramon, dans les Bouches-du-Rhône, situé à proximité de nombreux quartiers prioritaires (à Tarascon, Marseille, Avignon, Beaucaire ou encore Bagnols-sur-Cèze). Ce site oeuvre très en amont dans l'accompagnement scolaire et dans le projet professionnel des jeunes de ces quartiers, en particulier des jeunes filles, tout en leur faisant découvrir l'industrie. Pour cela, le laboratoire s'est rapproché des associations « Impact Jeunes » et « Capital Filles », ainsi que du Greta d'Istres. L'objectif de ces actions est de permettre à des jeunes dans des situations d'urgence sociale, qui rencontrent d'importantes difficultés d'insertion dans le monde professionnel, de déboucher sur des stages, des contrats d'alternance ou d'intérim.

Les initiatives de ce type permettent aux entreprises de la Chimie de jouer un rôle social de proximité et incitent les jeunes à se tourner vers des métiers d'avenir. La tenue des Trophées Responsible Care®, qui récompensent au niveau national et régional des démarches, des actions et des réalisations remarquables et innovantes en matière de RSE, de santé, de sécurité et d'environnement, est l'occasion de mettre régulièrement en lumière la diversité de ces actions et l'implication des entreprises. Elles sont complétées par toutes les initiatives de France Chimie et de la branche pour communiquer auprès des jeunes, des parents et des professeurs (salons d'orientation comme les Villages de la Chimie, Prix Pierre Potier des lycéens, site de bourse à l'emploi Chimie.work et prochainement site Internet Les Métiers de la Chimie.com).

L'alternance au service de l'inclusion des jeunes... et de l'avenir de l'entreprise

Mais au-delà de ces actions, locales ou nationales, la Chimie se mobilise en faveur de l'un des meilleurs instruments au service de l'inclusion des jeunes : l'alternance. « L'alternance est un levier formidable d'inclusion des jeunes et de transmission des savoirs, ce qui participe également à la bonne inclusion des plus anciens dans l'entreprise. Elle permet de construire et d'entretenir des liens intergénérationnels », précise Aurore Fries, animatrice Responsible Care®-RSE pour France Chimie.

L'alternance a en effet de multiples avantages. Elle est l'occasion d'organiser la transmission de savoir-faire stratégiques du maître d'apprentissage vers l'apprenti qui va pouvoir acquérir sur le terrain de nombreuses compétences : culture sécurité, savoir-faire, savoir-être, compétences spécifiques... L'alternance offre dans le même temps un « élixir de jouvence » aux salariés seniors, comme le souligne Laurence Laumond, responsable nationale Emploi Formation chez France Chimie. Les nouvelles générations disposent notamment de compétences digitales très utiles à la transition numérique. Les « digital natives » deviennent les mentors et forment les anciens aux outils du numérique.

Pour une entreprise, l'alternance est également l'occasion de renforcer sa marque employeur pour se démarquer de la concurrence, se faire connaître, attirer, recruter et fidéliser les talents, mais aussi cultiver une image positive auprès de ses parties prenantes : pouvoirs publics, media, riverains, fournisseurs, pairs...

Enfin, l'alternance permet à une entreprise de développer un vivier de compétences. À l'issue de sa formation, l'apprenti ne sera pas systématiquement embauché, mais s'il a été apprécié, il figurera en tête de liste en cas d'ouverture de poste. « L'alternance présente de très gros avantages », estime Jean-Claude Rehs (GIE Osiris). « Des jeunes sortent avec un niveau de compétences plus important et déjà les bons réflexes comportementaux. Ils sont opérationnels immédiatement. Cela permet aussi de mettre en place un vivier de compétences en cas de besoin de nouveaux collaborateurs », ajoute-t-il.

Un coût significativement réduit pour l'entreprise

Malheureusement, les recrutements en alternance subissent de plein fouet la crise actuelle. C'est pourquoi France Chimie appelle les entreprises du secteur à se joindre à la mobilisation générale de tous les acteurs (État, régions, CFA, acteurs de l'emploi...) en faveur de ce mode d'inclusion des nouvelles générations.

Les entreprises, qui ont tout à gagner à utiliser ce levier pour préparer leur avenir, bénéficient d'importants dispositifs mis récemment en place pour les accompagner. Grâce à ces aides, le coût de recrutement d'un apprenti a significativement baissé (voir encadré) ! Une opportunité à saisir sans plus tarder pour assurer la formation et l'inclusion des nouvelles générations et préparer l'avenir des entreprises.

UN PLAN DE RELANCE POUR L'APPRENTISSAGE

A compter du 1er juillet 2020, le gouvernement a mis en place des mesures spécifiques pour « booster » l'apprentissage, dans le cadre du plan #1jeune1solution.

Pour les CFA, un financement exceptionnel est apporté pour garantir la formation et investir dans des équipements numériques, avec des aides pour soutenir le développement des programmes de formation et une ouverture de l'investissement pour équiper les apprentis en matériel numérique.

Au lieu de trois mois, les apprentis ont maintenant six mois après le début de leur formation pour signer un contrat d'apprentissage avec une entreprise.

Les entreprises bénéficient d'une aide financière exceptionnelle pour le recrutement d'un apprenti en première année :

- Une aide exceptionnelle de 5 000 E pour l'embauche d'un apprenti mineur.

- Une aide exceptionnelle de 8 000 E pour l'embauche d'un apprenti de plus de 18 ans.

Cette aide couvre 100 % du salaire de l'apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d'un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

Plus d'infos sur www.alternance.emploi.gouv.fr et www.francechimie.fr/alternance

 Témoignage d'Antoine Pams, directeur du site Solvay de Lyon Étoile Part-Dieu

Témoignage d'Antoine Pams, directeur du site Solvay de Lyon Étoile Part-Dieu

Le chant comme porte d'entrée dans l'industrie chimique « Accueillir en stage, à Lyon Étoile Part-Dieu, un jeune atteint d'autisme, c'est l'ambition de La Traboule et de notre établissement.[…]

01/08/2020 | Responsible CareSpécial
Témoignage de Jean-Claude Rehs, responsable des ressources humaines du Osiris GIE Osiris

Témoignage de Jean-Claude Rehs, responsable des ressources humaines du Osiris GIE Osiris

Une convention Entreprise inclusive pour le GIE Osiris « Le GIE Osiris est une entreprise de 275 personnes qui gère des services communs pour le compte de la plateforme chimique Les Roches-Roussillon en Isère. Outre la[…]

01/08/2020 | Responsible CareSpécial
Témoignage de Clémence Riotte, manager associée Talent Supply & Learning & Development du site Procter&Gamble de Blois

Témoignage de Clémence Riotte, manager associée Talent Supply & Learning & Development du site Procter&Gamble de Blois

L'inclusion des jeunes est un sujet stratégique « Le site de Procter&Gamble à Blois fabrique des shampoings et après-shampoings de la marque Pantene, Head&Shoulders, Herbal Essence et Aussie avec une[…]

01/08/2020 | Responsible CareSpécial
Témoignage de Marie Bohanne, responsable de production chez Syngenta

Témoignage de Marie Bohanne, responsable de production chez Syngenta

Capitaliser sur les compétences et sur leur transmission « Notre site de Saint-Pierre-La-Garenne (27) possède une pyramide des âges critique : 30 % partiront en retraite dans les cinq à dix ans à venir.[…]

01/08/2020 | Responsible CareSpécial
Nolwenn Coppalle, chargée de mission RSE chez Sederma et Crodarom

entretien

Nolwenn Coppalle, chargée de mission RSE chez Sederma et Crodarom

« Sederma et Crodarom ont une vraie volonté d'intégrer les jeunes » Vous avez été recrutée après deux ans d'alternance. Quel a été votre parcours ? Diplômée[…]

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie