Nous suivre Info chimie

L-Méthionine : Evonik candidat au rachat de la technologie de Metabolic Explorer

Sylvie Latieule et Julien Cottineau

L'entreprise clermontoise a reçu une offre d'au moins 38 millions d'euros de la part du groupe allemand pour l'acquisition de la totalité de la technologie de production de méthionine par voie biotechnologique. Géant de la méthionine, mais via des matières premières d'origine fossile, Evonik ne cesse d'augmenter ses capacités. Il vient de lancer la construction d'un second complexe à Singapour.

Le groupe allemand envisage de racheter la totalité de la technologie de la société clermontoise Metabolic Explorer, liée à la production de méthionine par voie biotechnologique. Le groupe chimique allemand a soumis une offre ferme le 27 octobre dernier. Mais la transaction reste conditionnée à l'approbation définitive de chacune des sociétés. Le package est composé de brevets, de souches essentielles de bactéries et de la marque inoLa de L-méthionine biosourcée. Metabolic Explorer précise que cette opération comprend un contrat de licence en retour afin de pouvoir « continuer à utiliser certains des brevets pour des activités autres que celles liées à la méthionine ». Les parties envisagent également la possibilité d'une coopération en matière de R&D pour la production d'autres acides aminés par voies biotechnologiques. L'offre proposée par Evonik représenterait au moins la moitié de la capitalisation boursière moyenne du groupe, calculée sur les deux dernières années, soit au moins une somme de 38 millions d'euros. Le conseil d'administration de Metabolic Explorer, réuni le 3 novembre, a accepté de prendre en considération l'offre d'Evonik et prévoit de consulter le comité d'entreprise de la société dans le cadre d'une procédure qui prendra entre 15 et 60 jours au maximum.

 

Une transaction à l'étude depuis le début de l'année

 

Cette transaction n'est pas une surprise dans la mesure où Metabolic Explorer avait déjà étudié cette hypothèse de cession de sa technologie de méthionine biosourcée, à travers la consultation de son conseil d'administration et de ses actionnaires dans le courant de l'année. Il s'agit cependant d'une cession d'un des trois actifs stratégiques de la société. Les deux autres technologies restantes portent sur le 1,2-propanediol (monopropylène glycol ou MPG) et 1,3 propanediol (PDO).

 

Evonik, acteur majeur de la DL-méthionine

 

Avec plus de 60 ans d'expérience dans la production des acides aminés essentiels (méthionine, lysine, tryptophane, thréonine), Evonik offre à ses clients des solutions pour l'alimentation animale dans plus de cent pays dans le monde. Le 20 octobre, le groupe a démarré la construction d'une deuxième usine de DL-méthionine à Singapour, sur l'Ile de Jurong, pour un doublement de capacité à 300 000 t/an. Ceci portera à 730 000 t/an sa capacité mondiale avec ses installations d'Anvers (Belgique), Wesseling/Cologne (Allemagne) et Mobile (Alabama, États-Unis). Evonik investira plus de 500 millions d'euros pour son second complexe. Soit un peu plus que ce qu'avait coûté le premier, mis en service il y a tout juste deux ans (CPH n°695). 150 postes seront créés sur place une fois les productions lancées, à partir de 2019. Ces capacités additionnelles doivent répondre à la demande pour la nutrition animale en Asie, qui continue de bénéficier d'une très forte croissance, précise le groupe allemand. La DL-méthionine d'Evonik est particulièrement utilisée pour la nutrition des porcs et des volailles. À noter cependant que le chimiste allemand produit essentiellement des mélanges de méthionine D et L avec une matière première d'origine fossile. La technologie de Metex lui offrira la possibilité de se concentrer sur l'isomère L, obtenu par voie biotech à partir de matière première biosourcée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Covid-19 : BASF augmente sa production de gel hydroalcoolique

Covid-19 : BASF augmente sa production de gel hydroalcoolique

BASF Personal Care, filiale du chimiste allemand BASF, a démarré la production de désinfectant pour les mains sur différents sites de production à travers l’Europe. Comme annoncé au mois de mars,[…]

07/04/2020 | ActualitésCoronavirus
Le marché européen du recyclage menacé par le Covid-19

Le marché européen du recyclage menacé par le Covid-19

Covid-19 : Beierdorf va fournir du désinfectant

Covid-19 : Beierdorf va fournir du désinfectant

Covid-19 : BASF va produire du gel hydroalcoolique

Covid-19 : BASF va produire du gel hydroalcoolique

Plus d'articles