Nous suivre Info chimie

L'UE reporte son vote sur le glyphosate

H.B. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Alors que le vote sur le renouvellement de la licence du glyphosate, herbicide controversé, devait avoir lieu, le 25 octobre, l'Union européenne n'a pas trouvé de solution permettant de rassembler une majorité d'États membres. La Commission européenne renvoie donc à plus tard la décision sur le glyphosate, alors que sa licence expire en décembre. La Commission a indiqué qu'elle visait désormais un renouvellement de l'autorisation de la substance pour cinq à sept ans au lieu de dix. L'exécutif européen espérait pourtant organiser un vote le 25 octobre, à l'occasion d'une réunion à huis clos d'un comité d'experts représentant les 28 pays de l'Union. Sur Twitter, le ministère danois de l'Environnement a expliqué qu'il avait été « impossible de s'entendre sur la proposition de la Commission ». La France, l'Autriche, l'Italie et la Belgique ont publiquement exprimé leur opposition à une autorisation de l'herbicide pour une nouvelle décennie. Paris a précisé à l'issue de la réunion du 25 octobre avoir travaillé « avec la Commission et ses partenaires européens, en particulier l'Allemagne et l'Italie, pour dégager un compromis sur une période qui n'aille pas au-delà de quatre ans ». Pour que le vote soit valide, la Commission doit parvenir à obtenir une majorité qualifiée, à savoir 55 % des États membres, correspondant à 65 % des habitants de l'UE. La Commission a assuré que son objectif restait de « trouver une solution qui bénéficie du soutien le plus large possible, qui assure un haut niveau de protection de la santé humaine et de l'environnement, en conformité avec la législation européenne et fondée sur les données scientifiques disponibles ». Le Centre international de recherche sur le cancer (dépendant de l'OMS) a classé le glyphosate « cancérogène probable » en 2015. En revanche, les agences européennes Efsa et Echa, n'ont pas fait ce choix.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Agence européenne des produits chimiques (Echa) veut prémunir les entreprises du risque d'un Brexit sans accord. À un peu plus d'un mois de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'UE, et en[…]

18/02/2019 | PanoramaPanorama
Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Plus d'articles