Nous suivre Info chimie

L'UE s'inquiète des fragrances allergisantes

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La Commission européenne a lancé jusqu'au 14 mai une consultation publique sur les fragrances allergisantes, et sur une série de propositions de mesures qu'elle compte engager et qui pourrait modifier le règlement européen sur les produits cosmétiques. La Commission propose ainsi d'interdire trois substances jugées allergènes dans les produits cosmétiques : le HICC (3 et 4-(4-hydroxy-4-méthylpentyl) cyclohex-3-ene-1-carbaldéhyde), l'atranol et le chloroatranol. Elle propose également que des allergènes supplémentaires identifiés soient soumis à l'obligation d'étiquetage sur les emballages de produits cosmétiques. Et enfin que des travaux scientifiques soient menés pour définir des limites sûres de concentration pour certaines substances chimiques jugées préoccupantes. Cette consultation fait suite à une étude du Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC), rendue en juillet 2012 et relative à la mise à jour des listes de fragrances allergisantes. Mise à jour qui n'a pas été effectuée depuis 2003. Dans son avis, le CSSC a estimé que le HICC, l'atranol et le chloroatranol ne peuvent pas être considérés comme sûrs. Suite à des tests menés, le CSSC a aussi répertorié douze produits chimiques et huit extraits naturels comme substances préoccupantes, pour lesquelles des limites de concentration devraient être fixées dans les parfums et produits cosmétiques.

La consultation ne porte que sur les allergènes de contact et non les allergènes respiratoires. La Commission européenne estime que de 1 à 3 % de la population européenne présenterait une allergie cutanée aux fragrances. Le règlement européen sur les produits cosmétiques dispose déjà d'une liste de substances interdites (annexe II) et d'une liste de substances autorisées sous certaines restrictions (annexe III). Ces listes recensent ainsi déjà les fragrances allergisantes, mais pourraient être modifiées et intégrer de nouvelles substances selon les résultats de la consultation désormais lancée par la Commission européenne. A l'issue de cette consultation, les représentants des États membres du Comité permanent des produits cosmétiques se prononceront par vote sur les propositions de modification du règlement. Le Parlement et le Conseil européens disposeront d'un droit de regard de trois mois. La décision définitive sera prise fin 2014, début 2015.

La consultation accessible ici

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Le 12 avril 2021, le centre d’innovation NanoMesureFrance a été retenu dans le cadre de l’appel à projets SESAME Filières du programme d’investissements d’avenir lancé par[…]

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Plus d'articles