Nous suivre Info chimie

L'UIC lance un site Internet sur les perturbateurs endocriniens

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'Union des industries chimiques (UIC) entend participer de manière plus conséquente dans le débat sur les perturbateurs endocriniens et présenter de manière publique ses arguments et points de vue. Elle vient ainsi de mettre en ligne un site Internet dédié, baptisé « Perturbateurs endocriniens, parlons-en ! » (www.perturbateurendocrinien.fr). L'initiative a pour objectif de « répondre par une information la plus objective et la plus pédagogique possible, aux préoccupations exprimées par le grand public », précise l'UIC. Le site dispose de quatre principales rubriques : « Essentiel », pour répondre aux grandes questions du débat, « Pour aller plus loin », une partie plus explicative, « Décryptage/Débat », qui revient sur des cas précis de débats au sujet des perturbateurs endocriniens dans la société, et « Questions/Réponses ». Le site contient aussi une rubrique « Documentation » donnant accès à des documents et des études publiés par des agences françaises et européennes sur les perturbateurs endocriniens.

L'UIC assure que « très peu d'études permettent aujourd'hui d'établir une relation de cause à effets non discutable entre l'apparition de maladies ou troubles chez l'homme et l'exposition aux perturbateurs endocriniens ». Mais reconnaît que « certains effets néfastes des perturbateurs endocriniens observés majoritairement chez l'animal, et l'augmentation inexpliquée de la fréquence de certaines maladies chez l'homme, appellent à la vigilance ». Participant déjà à la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, l'UIC réclame un débat plus ouvert et équilibré entre toutes les parties prenantes sur les perturbateurs endocriniens.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Echa met en place un dispositif d'accompagnement en cas de no deal

L'Agence européenne des produits chimiques (Echa) veut prémunir les entreprises du risque d'un Brexit sans accord. À un peu plus d'un mois de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'UE, et en[…]

18/02/2019 | PanoramaPanorama
Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Pas d'envolée du prix du pétrole attendue en 2019

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Inauguration d'un CMQ bioraffinerie végétale à Reims

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Le Cese alerte sur un Brexit sans accord pour la chimie

Plus d'articles