Nous suivre Info chimie

L'UIC salue l'approbation du CETA

J.C.

L'adoption du traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA) le 15 février par le Parlement de l'UE a été saluée par l'UIC. Cet accord devrait faciliter l'accès au marché et à l'investissement au Canada « en permettant la levée de barrières non tarifaires et en encourageant la coopération réglementaire », et d'autre part, il sera un « facteur de croissance économique en stimulant la production et l'emploi dans les usines françaises », note l'UIC. Pour l'industrie chimique en France, dont 74 % du chiffre d'affaires annuel est généré à l'export, le CETA offrirait de « nombreuses perspectives de convergence » en matière réglementaire, notamment pour l'échange d'informations, l'harmonisation des protocoles de tests, la recherche, l'étiquetage ou encore l'allégement des procédures, douanières en particulier. L'adoption du CETA est également très favorablement perçue à l'heure où la très protectionniste nouvelle administration américaine semble signer l'arrêt de mort du projet de libre-échange avec les États-Unis. L'UIC préconise que le CETA puisse entrer en vigueur provisoirement dès le 1er mars. Le parlement avance plutôt la date du 1er avril pour une entrée provisoire en vigueur avant la ratification par les États membres.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

Tribune

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

« Sans masques ni barrières ! », l'édition 2021 du Village de la chimie se tiendra en version digitale. France Chimie Île-de-France, le CFA AFI24, les entreprises, les écoles et universités,[…]

21/12/2020 | PanoramaFrance-Chimie
France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Plus d'articles