Nous suivre Info chimie

L'usine PPC de Thann garantit son avenir

Christian Robischon

Sujets relatifs :

, ,

L'allemand ICIG (International Chemical Investors Group) a annoncé le 22 mars l'investissement décisif attendu depuis des années pour sa filiale Potasse et Produits Chimiques (PPC) de Thann (Haut-Rhin) : la conversion de l'électrolyse à mercure vers l'électrolyse à membranes pour la fabrication de chlore et de dérivés potassiques (hydroxyde de potassium, carbonate... ) destinés notamment à l'agrochimie, aux détergents, au verre et aux catalyseurs pour le biodiesel. ICIG le double d'un développement du recyclage du brome : déjà réutilisateur de ses effluents internes, PPC en réceptionnera aussi d'origine extérieure pour la fabrication de dérivés bromés. Le cumul des deux projets s'élève à 53 millions d'euros pour une mise en service d'ici à fin 2015. Il s'accompagnera de 45 à 55 suppressions de postes sur 240. Sans changement de technologie de procédés, le bilan social aurait été plus lourd : PPC aurait fermé, car la réglementation lui interdit l'usage du mercure au-delà de fin 2019. La décision est également vitale pour son voisin Millennium Inorganic Chemicals (groupe Cristal) qui se fournit en chlore auprès de lui pour son tétrachlorure de titane et ses chlorosulfates. PPC développera les dérivés bromés - les capacités ne sont pas communiquées - conformément à la stratégie d'entreprise définie en 2009 par ICIG à la suite de la reprise du site à l'américain Albemarle qui le vouait à fermeture. Cette famille de produits se focalise sur l'agrochimie et la pharmacie, pour les intermédiaires de principes actifs. PPC produit aussi de l'acide bromhydrique à usage de l'électronique.

Ce pôle de chimie fine s'est intégré à WeylChem, société regroupant depuis 2010 quatre sites ICIG dans cette spécialité (Thann, Allemagne, Italie, États-Unis, soit 800 salariés et 300 M€ de chiffre d'affaires) pour créer des synergies entre eux. Détenu par des investisseurs privés, ICIG fédère un total de 19 sociétés acquises en huit ans représentant 3 000 salariés et 900 M€ de CA annuel.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles