Nous suivre Info chimie

La chimie britannique pour le libre-échange UE-États-Unis

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Selon des chiffres publiés par le gouvernement britannique, l'industrie chimique au Royaume-Uni a tout à gagner d'un accord de libre-échange entre l'Union européenne et les États-Unis, actuellement en négociations.

Chemical Week rapporte que lors d'une rencontre à Londres mi-novembre, les industriels de la chimie outre-Manche ont calculé que la simple levée des barrières douanières représenterait un allégement d'au moins 450 millions de livres (539 M€) pour le secteur. Mieux, la part des exportations chimiques dans l'ensemble des exportations britanniques aux États-Unis, actuellement autour de 14 %, pourrait bondir jusqu'à plus de 20 % en cas d'accord de libre-échange transatlantique. Les chimistes européens et américains ne cessent de plébisciter un tel accord depuis des mois (CPH n°623). Le troisième « round » des négociations est programmé du 16 au 20 décembre à Washington (États-Unis), après les deux premiers menés en juillet et novembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Le prix international Henri Moissan 2021 attribué à Véronique Gouverneur

Le prix international Henri Moissan 2021 attribué à Véronique Gouverneur

Tous les trois ans, le prix Henri Moissan récompense un chercheur ayant travaillé dans les domaines du fluor et des produits fluorés, depuis sa création en 1986. Cette année, le prix, dont la gestion est[…]

25/11/2021 | Panorama
L’ANSM autorise un essai clinique pour un produit d’AlgoSource

L’ANSM autorise un essai clinique pour un produit d’AlgoSource

Hydrogène : Le gouvernement va investir 1,9 milliard d’euros dans la filière

Hydrogène : Le gouvernement va investir 1,9 milliard d’euros dans la filière

Détournement d’usage : Hausse des intoxications au protoxyde d’azote en 2020

Détournement d’usage : Hausse des intoxications au protoxyde d’azote en 2020

Plus d'articles