Nous suivre Info chimie

La chimie et la pharmacie en Allemagne inquiètes du Brexit

J.C.

Les négociations doivent impérativement éviter d'affaiblir la compétitivité de la chimie européenne et de l'industrie chimique en Allemagne. La fédération allemande de l'industrie chimique (VCI) appelle les décideurs européens et britanniques à trouver des solutions bénéfiques pour le secteur alors que le Royaume-Uni vient tout juste d'enclencher le processus de sortie de l'UE. La VCI a identifié plusieurs points noirs pour le futur des relations commerciales avec la chimie britannique. En particulier du point de vue réglementaire. La fédération allemande souhaite que l'UE et le Royaume-Uni évitent à tout prix de suivre des réglementations différentes, qu'il s'agisse des règlements Reach ou CLP (classification, étiquetage, et emballage), de l'autorisation de mise sur le marché des médicaments, de produits cosmétiques et de phytosanitaires, ou encore de potentielles réglementations en matière d'économie circulaire. Le risque est de voir surgir des « obstacles bureaucratiques » supplémentaires. Les inquiétudes portent aussi sur le pan économique. La VCI a déjà calculé que si les tarifs douaniers habituels hors UE étaient appliqués par le gouvernement britannique, les industries pharmaceutique et chimique en Allemagne devraient s'acquitter de 200 millions d'euros par an de droits de douane supplémentaires.

Le Royaume-Uni représente le troisième plus grand partenaire commercial actuel au sein de l'UE pour la pharmacie et la chimie en Allemagne, derrière les Pays-Bas et la France. En 2016, le secteur outre-Rhin a écoulé pour 11,7 Mrds € de produits au Royaume-Uni, essentiellement des spécialités et des médicaments, ce qui a compté pour 6,6 % de la totalité de ses exportations. Les importations, centrées sur les précurseurs pharmaceutiques et la pétrochimie, ont atteint 6,2 Mrds € depuis le Royaume-Uni l'an dernier. Par ailleurs, la VCI a recensé 63 filiales en activité au Royaume-Uni, pour un total de 6 000 salariés et des ventes de 4,1 Mrds €. Les investissements directs du secteur outre-Manche ont atteint 1,6 Mrd €.

En parallèle, les investissements britanniques dans l'industrie chimique en Allemagne ont dépassé les 2 Mrds € l'an passé.

Le Cefic demande des certitudes

La fédération européenne de l'industrie chimique a également réagi. Le Cefic plaide pour une approche « pragmatique » des négociations entre les décideurs européens et britanniques, et pour une stabilité des échanges commerciaux qui bénéficient d'un marché unique et de frontières ouvertes depuis des décennies. Le Cefic rappelle qu'en 2014 l'industrie chimique du Royaume-Uni avait compté pour 9 % de la totalité des ventes de l'UE à 28. Les exportations du secteur de l'UE à 27 vers le Royaume-Uni avaient atteint 22,3 Mrds €, pour 20,3 Mrds € d'imports.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Covid-19 : La filière cosmétique résiliente face à la crise

Covid-19 : La filière cosmétique résiliente face à la crise

L’association professionnelle représentative de la filière cosmétique en France Cosmed a réalisé une enquête nationale auprès de ses adhérents concernant l’impact de la crise de[…]

30/09/2020 | PanoramaCoronavirus
Gaz à effet de serre : La Commission européenne veut réduire ses émissions de 55 %

Gaz à effet de serre : La Commission européenne veut réduire ses émissions de 55 %

Euro Chlor lance son plan pour 2050

Euro Chlor lance son plan pour 2050

Glyphosate : Bayer fait appel du verdict concernant le RoundUp

Glyphosate : Bayer fait appel du verdict concernant le RoundUp

Plus d'articles