Nous suivre Info chimie

La Chimie responsable à l'honneur en Île-de-France et en Centre-Val-de-Loire

Par Dinhill On

Les entités Île-de-France et Centre-Val-de-Loire de France Chimie ont organisé leur 5e cérémonie des trophées « Chimie responsable ». Une édition qui a permis de récompenser et de mettre en lumière des initiatives locales en matière de responsabilité sociale et environnementale par des sociétés chimiques.

Le 13 novembre, s'est tenue la 5e édition des trophées « Chimie responsable » initiée par France Chimie Île-de-France et France Chimie Centre Val-de-Loire. Ces prix visent à promouvoir les démarches, actions ou réalisations mises en oeuvre par des acteurs de l'industrie chimique en faveur du développement durable. Lors de cette cérémonie organisée à la Préfecture des Hauts-de-Seine à Nanterre, des trophées ont été décernés dans plusieurs catégories : la santé (concernant les initiatives d'amélioration de la santé et de la qualité de vie au travail) ; la sécurité (visant à optimiser la sécurité des salariés, des installations, des produits et des riverains) ; l'environnement (pour la réduction de l'impact environnemental des procédés, des produits, etc. hors énergie) ; la RSE (concernant l'ancrage de l'entreprise au sein de son tissu local) ; l'énergie (réduction des consommations et de l'efficacité énergétique). En outre, le trophée « coup de coeur » récompense une entreprise sous-traitante de la chimie ayant initié une démarche d'amélioration de la sécurité des salariés/ou des riverains.

PMC Isochem récompensé à deux reprises

Dans ce cadre, le trophée Santé a été attribué à PMC Isochem. Le groupe de chimie fine a été primé pour son initiative de réduction de bruit sur un poste de conditionnement de sels issus de l'incinération de déchets chimiques sur le site de Pithiviers. Ainsi, le remplacement d'une vis de type ressort par une vis à grain de type hélicoïdal a permis de réduire les nuisances sonores de 94 décibels à 74 dB, tout en facilitant la maintenance de l'équipement. Le groupe PMC Isochem a également remporté le trophée Environnement pour son initiative de réduction des odeurs et d'émissions de COV lors du remplissage de citernes routières en solvants à régénérer ou de déchets liquides à traiter. Pour ce faire, la société a installé un système reliant la cuve à la citerne via une canne d'évent permettant ainsi de récolter le ciel gazeux de la citerne.

Dans la catégorie Sécurité, c'est le groupe BASF qui a été récompensé pour la mise en place de potences de manutention de flexibles de dépotage de wagons sur son site de Meaux. Constitué d'une poulie, d'un câble et d'une manivelle pour maintenir le flexible en position haute, ce dispositif a permis de faciliter la manutention du flexible, d'éviter le déversement de liquide lors du dépotage, et d'accroître la durée de vie des flexibles.

Le jury a également primé la société Sarp Industries dans la catégorie Énergie. Le spécialiste du traitement des déchets dangereux a installé, sur son site de Limay, un système de valorisation de la vapeur composé d'un moteur à vapeur de 16,5t/h et d'une capacité de 1,2 MW électrique. L'électricité générée par ce système permet ainsi de couvrir 40 % de la consommation électrique du site.

Quant au trophée RSE, il a été décerné à la société Chryso, qui a mis en place un système de mesure de la performance d'entreprise basé sur les actifs immatériels. L'idée de la société étant de permettre une lecture différente de l'entité via des critères extra-financiers, en mettant en place des indicateurs du capital humain.

Enfin, le jury a remis le trophée Coup de Coeur au groupe Veolia, pour la mise en place d'une solution technique permettant de sécuriser le risque de mélange de produits incompatibles lors du dépotage. Développée en partenariat avec le groupe Metrohm, cette solution dénommée Altertech consiste en un dispositif instrumenté associant un spectromètre Raman et un automate préprogrammé installé en amont du dépotage. Cet équipement ne permettant le démarrage du dépotage que si les produits à dépoter sont conformes à ce qui est attendu.

Au travers de ces trophées « Chimie responsable », les industriels de la chimie démontrent qu'il est possible de conjuguer développement économique et responsabilité vis-vis des enjeux environnementaux et sociétaux. À ce propos, la cérémonie a vu l'adoption du référentiel Responsible Care par les sociétés Chryso, PMC Isochem, Quad Lab et Orrion Chemicals Orgaform. Preuve qu'il existe chez les chimistes une réelle volonté de répondre aux attentes de la société.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Alors que votre publication s’apprête à faire une pause estivale, il est temps de dresser un bilan de ce premier semestre 2019. Dans la chimie, deux sociétés ont indéniablement occupé le devant de[…]

19/07/2019 |
Centenaire de l’IUPAC : Quatre grands patrons de la chimie réunis à Paris

Centenaire de l’IUPAC : Quatre grands patrons de la chimie réunis à Paris

Chimie européenne : Le Cefic annonce un bon début d’année

Chimie européenne : Le Cefic annonce un bon début d’année

Une chimie hyper-durable en 2050

Une chimie hyper-durable en 2050

Plus d'articles