Nous suivre Info chimie

La chimie s'active en Méditerranée

A Martigues, Sylvie Latieule

Le 4 février, une centaine de représentants de la chimie et parties prenantes des régions Paca/Corse et Languedoc-Roussillon étaient réunis à Martigues, en présence de Philippe Gœbel, président de l'UIC. A l'ordre du jour, pas moins de trois événements pour témoigner de la place accordée à la chimie dans le schéma de développement régional. La journée a démarré avec l'installation d'un comité stratégique de filière (CSF) régional chimie-matériaux. Pour se donner un écho régional, le CSF national chimie-matériaux se dote d'antennes régionales. Après l'Alsace, l'Aquitaine, la Picardie et la région Rhône-Alpes, c'était donc le tour de la région Paca. Dans cette structure, la chimie est associée aux secteurs du papier carton, du caoutchouc et de la plasturgie pour former un pôle de 26 000 salariés. Philippe Gœbel a rappelé que le sujet n°1 pour toutes ces industries est incontestablement « l'accès à l'énergie et aux matières premières dans des conditions sécurisées et compétitives ». Et il a souligné l'intérêt d'avancer groupés, car le CSF chimie-matériaux a déjà remporté ses premiers succès entre le soutien accordé aux cogénérations industrielles et la reconnaissance du statut de gazo-intensifs.
« Les UIC Paca/Corse et Languedoc-Roussillon ont fusionné »

Deuxième temps fort de la journée : l'annonce de la fusion des UIC régionales Paca/Corse et Languedoc-Roussillon pour donner naissance à la toute nouvelle UIC Méditerranée, 3e pôle chimique de France derrière l'Ile-de-France et Rhône-Alpes. L'alliance s'est faite entre deux UIC régionales de poids inégal. En région Paca/Corse, l'industrie chimique compte quelque 380 sites industriels et plus de 15 000 salariés. Elle se caractérise par son importante zone pétrochimique autour de l'étang de Berre, tandis que plus à l'est, dans les Alpes-Maritimes et Alpes-de-Haute-Provence, ce sont les domaines de l'extraction végétale et de la cosmétique qui prédominent. Le Languedoc-Roussillon est un territoire peut-être plus diversifié, mais plus restreint avec 172 sites industriels, employant 3 500 salariés.

Enfin, la remise des deuxièmes trophées Responsible Care Méditerranée a ponctué la journée. Invité à la Tribune, Alain Pierrat, de l'UIC nationale, a rappelé que le « Responsible Care est une démarche unique, spécifique de notre métier, et mondiale. Mais c'est une flamme qu'il faut alimenter ». D'où le développement de trophées au niveau national comme en région. À Martigues, un trophée Santé a été attribué à Ineos Chemicals Lavera, pour la mise en place d'une dé marche de pré vention des risques professionnels d'exposition aux substances dangereuses grâ ce à la biome trologie. Solamat-Merex, spécialisé dans la gestion de déchets spéciaux, a reçu un trophée Environnement pour la valorisation de la vapeur d'eau perdue via un moteur à vapeur permettant la production d'é lectricité. Le trophée Sécurité est revenu à La Mesta - chimie fine pour le Raptor, un outil permettant de réaliser de nombreuses réactions sensibles en continu, limitant ainsi la dangerosité des opérations. Enfin, le trophée RSE a été décernée à la PME familiale Sophim qui produit du squalène à partir d'huile d'olive. Le jury a récompensé les efforts de R&D menés pour valoriser au maximum des sous-produits réactionnels et la mise au point de procédés de chimie verte.

Dans les prochains mois, la chimie en Méditerranée fera sans doute reparler d'elle car l'Etang de Berre est pressenti pour développer des « stratégies de plateformes ». Ce modèle, déjà adopté à Lacq et Roussillon, pourrait être la clé d'une industrie chimique moderne et compétitive.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

[Édito] : Total garde (pour le moment) Cray Valley

Cray Valley n’est pas à vendre. C’est Total qui l’a affirmé par voie de communiqué, le 21 octobre 2020, pour faire taire des rumeurs lancées par l’organisation syndicale CFDT. En[…]

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

[Édito] : La génomique célébrée chez les autres

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Chimie européenne : Amélioration possible en fin d’année

Plus d'articles