Nous suivre Info chimie

La Commission européenne rappelle à l'ordre BASF

A.D.

Sujets relatifs :

, ,

Une semaine après le dépôt d'une nouvelle demande d'approbation de la culture de sa pomme de terre Amadea auprès de la Commission européenne (CPH n°519), le chimiste allemand a été rappelé à l'ordre par Bruxelles après que des plants d'Amadea aient été découverts dans un champ d'Amflora en Suède. BASF a tenté de minimiser cette contamination en précisant qu'elle concerne moins de 0,01 % du champ puisque seuls 47 plants d'Amadea ont été trouvés au milieu d'environ 680 000 plants d'Amflora. « Manifestement, une bourde a été commise », a déclaré un porte-parole de la Commission européenne avant d'ajouter que « la Commission va demander à l'entreprise concernée de venir à Bruxelles pour expliquer la situation ». L'Amflora est cultivé en Allemagne, en Suède et en République tchèque. Les autorités allemandes ont, pour leur part, interdit l'utilisation des pommes de terre génétiquement modifiées du chimiste, selon l'AFP qui cite le ministre de l'Agriculture local, Till Backhaus : « Ma confiance dans le système de contrôle-qualité de BASF est fortement affectée ». Toujours selon l'AFP, le ministre a déclaré « ne pas (se) satisfaire » des déclarations du groupe chimique, selon qui les plants livrés en Allemagne et en République tchèque n'étaient pas concernés par cette erreur. BASF, qui espère une mise sur le marché de l'Amadea d'ici 2013 à 2014, prévoit de remplacer la première génération de pommes de terre génétiquement modifiées par cette dernière destinée à la production d'amidon pour l'industrie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Le 12 avril 2021, le centre d’innovation NanoMesureFrance a été retenu dans le cadre de l’appel à projets SESAME Filières du programme d’investissements d’avenir lancé par[…]

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Biocarburants : Le décret d’autorisation d’exploitation de La Mède partiellement invalidé

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Kuraray rejoint le Global Impact des Nations unies

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Air Liquide va engager 8 Mrds € dans l’hydrogène bas carbone

Plus d'articles