Nous suivre Info chimie

La croissance est de retour

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

L'industrie chimique en France estime être sortie de la crise. En 2010, ses volumes de production ont progressé de 10,8 % par rapport à 2009, après avoir enregistré un recul de 9,4 % l'année précédente. Sur 2010, les prix ont augmenté de 5 % en moyenne. Du coup, le chiffre d'affaires de la profession s'est établi à 77,1 milliards d'euros, contre 67 Mrds € un an plus tôt (+ 14 %). « L'industrie chimique a profité de l'amélioration de la conjoncture économique mondiale et du rebondissement dans l'industrie avec en particulier la fin du déstockage », note l'Union des industries chimiques (UIC). Ainsi, importations et exportations ont enregistré des croissances à deux chiffres pour aboutir à une balance commerciale positive de 5 Mrds €, stable par rapport à 2009. « L'industrie chimique reste le 1er exportateur et affiche le 4e excédent commercial de l'industrie en France », s'est félicité Olivier Homolle, président de l'UIC. Seul bémol sur ce sujet des exportations, la chimie en France continue de décrocher par rapport à une chimie allemande toujours plus performante à l'export. Comme toujours, ces chiffres globaux masquent des disparités entre les différents segments de la chimie. En 2010, ce sont les savons, parfums et produits d'entretien qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu avec des volumes en hausse de 18,9 % grâce à « une demande intérieure mieux orientée et des courants à l'export plus élevés ». Mais ce segment reste le seul à avoir retrouvé ses volumes d'avant la crise. Les autres segments sont sur les chemins de la croissance, sans rattraper leurs niveaux de 2007. La chimie minérale a ainsi progressé de 11,5 % en 2010, contre - 21,1 % en 2009. La reprise est plus modérée dans les spécialités (+ 5,3 %) et dans la chimie organique (+ 2,7 %).

« Une possible croissance de 3 % en 2011. »

En ce qui concerne les investissements industriels, ils ont atteint 2,9 Mrds € en 2010, après un repliautour de 2,4 Mrds € en 2009. « Cette reprise est fondamentale pour assurer l'avenir de la chimie », a déclaré Olivier Homolle. Lorsque l'on décortique ces chiffres, seuls 30 % de ces investissements restent destinés à des extensions de capacité ou l'introduction de nouveaux produits. La grande majorité (+ de 63 %) est consacrée au maintien de l'outil de production, la prévention et maîtrise des risques et la protection de l'environnement. Mais l'UIC rétorque que ces montants restent élevés en valeur absolue. Tandis qu'une enquête sur les dépenses d'investissements prévues en 2011 laisse entrevoir une hausse de 13 % de ces budgets pour atteindre 3,2 Mrds €. Quant aux dépenses de R&D, les derniers chiffres disponibles font état d'un peu moins de 1,5 Mrd € dépensés en 2008, en léger retrait par rapport aux pics de 2003 et 2004. L'UIC estime que l'effort de recherche n'a pu que progresser en 2009 et 2010 avec les répercussions positives du crédit impôt recherche. Pour l'exercice en cours, les perspectives sont bonnes. Déjà, les résultats des premiers mois vont dans le sens d'une possible croissance de 3 % en 2011. Un chiffre légèrement au-dessus de la moyenne européenne qui est annoncée autour de 2,5 %. « Cette tendance devrait pouvoir se poursuivre au-delà car les fondamentaux de l'industrie chimique en France sont bons et stables. Sauf événement macroéconomique ou géopolitique inattendu », a conclu Olivier Homolle. La prudence reste de rigueur à l'heure où le Maghreb et le Moyen-Orient s'enflamment et où les répercussions de la crise japonaise sont encore inconnues.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

L’initiative n’est pas si courante pour qu’elle mérite d’être soulignée. France Chimie, l’organisation professionnelle qui représente les entreprises de la chimie en France, et son[…]

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

[Édito] : Grandes manoeuvres dans la chimie/pharma

[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

[Édito] : Le club fermé des chimistes producteurs de biotech

Plus d'articles