Nous suivre Info chimie

La double compétence d'Eras labo

Par Sylvie Latieule

Producteur de précurseurs radiopharmaceutiques en conditions GMP, la société grenobloise cherche à se développer dans la R& D à façon et la production de lots pilotes pour le compte de clients, principalement dans le domaine pharmaceutique.

Eras labo est une PME centrée sur la recherche et la production de molécules organiques précurseurs de produits radiopharmaceutiques pour les analyses cliniques. En d'autres termes, la société produit des molécules auxquelles seront ajoutés, juste avant l'injection chez l'homme, des éléments radioactifs. L'ensemble permettant d'examiner des organes ou des tissus particuliers et de détecter une éventuelle présence de tumeurs. Des traceurs fluorescents pour l'aide à l'acte chirurgical sont également en cours de développement. « Il s'agit d'un métier de niche. Notre production principale reste liée aux traceurs émetteurs (Technétium 99m, Iode 123) voire B+ (Fluor 18) qui doivent présenter in vivo un tropisme important vis-à-vis de l'organe ou de la pathologie étudiée ; une quinzaine de précurseurs sont actuellement produits. Les méthodes de synthèse sont fournies sur demande ainsi que les dossiers de validation de synthèse et d'analyse. Chaque lot est accompagné d'un dossier analytique complet (RMN, ICP, AA, IRTF, GC/ET, HPLC, etc.. ) comportant les données brutes ( spectres, chromatographes) et leur interprétation », résume Serge Vidal, le président de la société qu'il a créée en 1991 à Saint-Nazaire-les-Eymes avec son père Michel Vidal d'un transfert technologique de l'Université Joseph Fourier de Grenoble. Michel Vidal était alors professeur et directeur du laboratoire Marqueurs biomédicaux de l'université de Grenoble (UMR-CNRS). À ce titre, la société est certifiée c-GMP (BPF), ISO 9001/2008. Elle est par ailleurs agréée par le ministère de la Recherche (Crédit impôt recherche). À noter toutefois qu'en Europe, les laboratoires clients d'Eras labo et habilités à manipuler des éléments radioactifs se comptent sur les doigts des deux mains. Citons, par exemple, Advanced Accelerator Applications, Cis Bio International, Cyclopharma ou Gi Pharma.

Aussi, dans un souci de diversification, l'entreprise exerce un autre métier : celui de la R& D à façon. Désormais cette activité génère plus de 40 % du chiffre d'affaires de l'entreprise. Dans ce cadre, Eras labo développe des voies de synthèse et des méthodes analytiques qui peuvent être réalisées sous conditions GMP. Outre les précurseurs radiopharmaceutiques, la société a abordé la production d'autres types de matières premières, notamment pour la synthèse de médicaments homéopathiques (une centaine de molécules) et oligothérapiques (une dizaine de molécules). « Notre R&D est axée sur la recherche et la mise au point de nouveaux précurseurs de médicaments dans des conditions GMP : métaux colloïdaux (or, Cu, Mn,.... ), gluconates métalliques, souches homéopathiques et précurseurs radiopharmaceutiques », résume Serge Vidal. Il ajoute : « Cette activité de R& D comporte les points suivants : validation de la méthode de production et édition des procédures de synthèse, définition des spécifications du produit fini et validation des méthodes de contrôle et étude de stabilité (2 à 3 ans) ».

Pour mener à bien toutes ces missions, l'effectif d'Eras labo s'élève au total à 14 permanents : 4 docteurs en chimie, 6 masters, 4 techniciens. Le laboratoire accueille chaque année deux stagiaires de Master 2 ou DUT dans le cadre de stage de 6 mois.

 

Des augmentations de capacités en perspective

 

de sa société, Serge Vidal annonce d'ores et déjà son ambition de produire des lots de plus grande taille, alors qu'une commande de précurseurs radiopharmaceutiques ne représente généralement que quelques grammes de produits. Un pilote doté d'un réacteur de 150 litres a d'ailleurs été installé, courant 2017, à cet effet. « Dans les 12 prochains mois, nous allons essayer d'agrandir notre activité pilote pour produire des bulks GMP de 10 à 100 kg », explique le dirigeant. En parallèle, il souhaite équiper sa société de nouvelles salles blanches pour développer une activité de conditionnement. « Nous avons déjà une salle blanche, mais nous souhaitons en installer d'autres à l'horizon 2018 », ajoute Serge Vidal.

En tout cas, c'est avec cette double compétence de producteur de précurseurs de produits radiopharmaceutiques, et d'autres molécules GMP, et de développeur de voies de synthèse qu'Eras labo aborde l'avenir. Un challenge qu'il se propose de relever avec des installations pilotes de plus grands volumes qui lui permettront de prendre en charge des projets plus ambitieux sur lesquels il n'était pas en mesure de se positionner. ?

SERGE VIDAL PRIMÉ PAR LA SOCIÉTÉ D'ENCOURAGEMENT POUR L'INDUSTRIE NATIONALE

Le 23 mars dernier, la société Eras labo s'est vu décerner un prix Montgolfier, catégorie Arts chimiques, par la Société d'encouragement pour l'industrie nationale (SEIN). Créée par Napoléon 1er en 1801, et placée à ses débuts sous la présidence du chimiste Jean-Antoine Chaptal, cette société vise depuis cette époque à encourager l'entreprenariat et l'innovation technologique en France, en récompensant les hommes qui en sont les promoteurs. Serge Vidal a été choisi par le Comité des arts chimiques, qui est l'un des nombreux collèges du SEIN. Ce comité est dirigé par Jean-François Fauvarque (professeur émérite du CNAM, grand spécialiste de l'électrochimie).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Saint-Gobain finalise la cession de Sika

Saint-Gobain finalise la cession de Sika

Le spécialiste français des matériaux de construction Saint-Gobain a conclu la cession de ses parts dans le groupe suisse Sika, soit 10,75 % du capital.  La transaction, réalisée auprès[…]

27/05/2020 | SpécialitésConstruction
Thierry Le Hénaff reconduit pour quatre ans à la tête d’Arkema

Thierry Le Hénaff reconduit pour quatre ans à la tête d’Arkema

« Il n’y a plus de production de paracétamol en Europe depuis 2008 »

« Il n’y a plus de production de paracétamol en Europe depuis 2008 »

Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Plus d'articles