Nous suivre Info chimie

La DRIEE multipliera les actions en Île-de-France

D.O.

Sujets relatifs :

, ,

La Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) a présenté le bilan de ses actions menées en Île-de-France en 2012 sur les installations classées. Sur l'année écoulée, la DRIEE a recensé 39 sites Seveso seuil haut, 54 autres Seveso seuil bas, et 254 sites soumis à l'IPPC (Integrated pollution prevention and control) dans la région. « Nous avons constaté une chute du nombre de dossiers d'autorisation traités par la DRIEE, mais une hausse du nombre d'établissements soumis à enregistrement (+ 29), ainsi que celle du nombre de dossiers d'instruction pour des modifications d'installations », indique Pierre-Louis Debourdeau, chef de service de la prévention des risques et des nuisances à la DRIEE Île-de-France. La DRIEE a fait part de la baisse de 16 % des inspections sur site, expliquée par la baisse des effectifs disponibles et la priorisation sur l'instruction des dossiers. Concernant les plans de prévention des risques technologiques (PPRT) dans la région francilienne, 28 plans ont été prescrits (sur 28), 16 d'entre eux ont été approuvés (dont 5 en 2012), 3 PPRT sont en cours d'enquête publique, et 3 autres en convention de financement. « Nous espérons avoir approuvé 90 % des PPRT d'ici la fin de l'année 2013 », déclare Pierre-Louis Debourdeau. 55 établissements Seveso Seuil bas ont été soumis à la remise d'études de danger (EDD). 21 d'entre elles sont totalement instruites. Concernant les risques accidentels, 21 inspections sur les plans d'urgence ont été conduites en 2012. Le bilan montre que les plans d'opérations internes (POI) sont en place, mais qu'il existe une importante marge de progrès, notamment concernant la protection incendie, la gestion du risque toxique, le respect des signes de confinement, ou encore la mauvaise utilisation des POI. Outre la poursuite de ses actions en cours, la DRIEE a également présenté son programme d'opérations prévues en 2013. L'accent sera notamment mené sur le contrôle de l'utilisation et de la diffusion des fluides frigorigènes, et des biocides, ainsi que sur le respect du règlement Reach, dont la seconde phase d'enregistrements de substances (fabriquées ou importées en quantités comprises entre 1 et 100 tonnes par an) doit s'achever au 31 mai prochain. En outre, les risques accidentels des canalisations de transport de produits chimiques et de gaz, la prévention de pollutions atmosphériques et aquatiques, et le contrôle des installations de traitement des déchets feront partie des axes prioritaires de la DRIEE. Enfin, l'organisme s'attachera à informer en toute transparence sur les risques inhérents aux installations classées via la mise en place de portails d'information, d'instance de concertation, et d'actions favorisant la lisibilité réglementaire, en particulier sur les directives Seveso 3 et IED (sur les émissions industrielles).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Le parc chimique Chempark à Leverkusen (Allemagne) a fait l’objet d’une explosion vers 9 h 40, ce mardi 27 juillet, suivie d'un incendie dans le parc de stockage de Bürrig. Au moment de la publication du premier[…]

27/07/2021 | Accident industriel
Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Justice : Shell fait appel de sa condamnation climatique

Justice : Shell fait appel de sa condamnation climatique

Séché inaugure un réseau de chaleur pour la plateforme de Roussillon

Séché inaugure un réseau de chaleur pour la plateforme de Roussillon

Plus d'articles