Nous suivre Info chimie

La filière plastique réagit à « Cash Investigation »

L.H.

Sujets relatifs :

, ,
La filière plastique réagit à « Cash Investigation »

Au lendemain de l'émission Cash Investigation « Plastique, la grande intox », diffusée sur France 2 le 11 septembre 2018, trois organisations de la filière plastique (Elipso, la Fédération de la plasturgie et des composites et PlasticsEurope) ont réagi dans un communiqué de presse commun. Dans un premier temps, elles reprochent à l'émission « une stigmatisation des plastiques qui passe sous silence leurs avantages », notamment le fait qu'ils seraient « la meilleure combinaison de performances techniques, économiques, sanitaires et environnementales ». Dans un deuxième point, elles indiquent que le recyclage des plastiques se développe en France, soulignant qu'« une fois devenus déchets, les plastiques demeurent une ressource exploitable ». Un argument auquel l'émission Cash Investigation oppose le fait que « le recyclage à 100 % et à l'infini est une fausse promesse », et que le plastique se recycle moins bien que le verre ou le métal, tous les plastiques n'étant pas recyclables. Concernant la question de la présence de retardateurs de flammes bromés, les organisations rappellent que ces derniers ne sont pas présents dans les emballages alimentaires en plastiques. Si les emballages alimentaires sont recyclés dans des flux séparés des produits de la filière déchets d'équipements électriques et électroniques, qui eux contiennent des retardateurs de flammes bromés, l'émission montre que ce n'est pas le cas d'objets du quotidien, comme les jouets pour enfants, par exemple. Cash Investigation pointe du doigt le fait qu'en Europe, des produits chimiques dangereux sont recyclés avec le plastique, selon un rapport publié par l'Ineris en 2017. Enfin, et même si l'enquête de Cash Investigation dénonce cela comme une technique de « culpabilisation des consommateurs », les trois organisations signataires insistent sur l'importance de « la sensibilisation des citoyens contre les incivilités et les déchets sauvages ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Total et Sanofi parmi les 25 entreprises les plus attractives de France

Total et Sanofi parmi les 25 entreprises les plus attractives de France

Pour la quatrième année consécutive, le réseau social professionnel LinkedIn a publié son classement des 25 entreprises françaises les plus attractives. Total et Sanofi y figurent respectivement à[…]

08/04/2019 | ConjoncturePanorama
L’Echa et le Cefic cherchent des solutions face aux non conformités des dossiers Reach

L’Echa et le Cefic cherchent des solutions face aux non conformités des dossiers Reach

Henkel déploie un programme de digitalisation à destination de ses 53000 employés

Henkel déploie un programme de digitalisation à destination de ses 53000 employés

L'Echa maintient son guichet ouvert

L'Echa maintient son guichet ouvert

Plus d'articles