Nous suivre Info chimie

La filière plastiques s'insurge contre les futures interdictions

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
La filière plastiques s'insurge contre les futures interdictions

© Pixabay

Les représentants de la filière plastique, en l'occurrence PlasticsEurope, Elipso et la Fédération de la Plasturgie, sont vent debout contre les amendements adoptés, mi-septembre, dans le cadre du projet de loi Agriculture et alimentation. Lesquels visent l'interdiction de l'utilisation de couverts et d'ustensiles (piques à steak, couvercles à verre, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes) jetables en plastique au 1er janvier 2020 en France, en plus de l'interdiction des pailles et bâtonnets plastiques pour boisson, adoptée en juin au Sénat. Un autre amendement vise l'interdiction, à partir de 2025 au plus tard, de l'utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en plastique dans la restauration collective des établissements scolaires, universitaires et les établissements d'accueil des enfants de moins de 6 ans. La filière dénonce en premier lieu des « mesures prises sans concertation, sans dialogue et sans aucune étude d'impact ». Elle appelle aussi à attendre la finalisation du projet de directive européenne sur les plastiques à usage unique, qui devrait être adoptée, avant mai 2019, avant de légiférer en France. La filière accuse aussi ces amendements d'être en infraction avec le droit européen, en enfreignant « la libre circulation des marchandises en Europe et le règlement sur les plastiques en contact alimentaire ». Par ailleurs, les trois organisations redoutent des conséquences économiques. Enfin, la filière estime que la « substitution des plastiques pourrait conduire à des effets néfastes pour l'environnement et d'hygiène », et que, selon une étude parue en 2010, si « les seuls emballages en plastique devaient être remplacés par d'autres matériaux, cela entraînerait une multiplication par deux de la consommation d'énergie et par trois les émissions de gaz à effet de serre liés à l'ensemble du cycle de vie couple emballage/produit. La quantité de matériaux utilisés ferait quant à elle un bond de + 360 % ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Lubrizol : le Sénat démarre sa commission d'enquête

Lubrizol : le Sénat démarre sa commission d'enquête

Le Sénat a constitué une commission d’enquête afin « d’évaluer la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l’usine Lubrizol[…]

Le Cefic s’engage pour le recyclage chimique des plastiques

Le Cefic s’engage pour le recyclage chimique des plastiques

Règlement Reach : La liste candidate s’allonge de 4 substances

Règlement Reach : La liste candidate s’allonge de 4 substances

Economie circulaire : Le projet de loi de Brune Poirson satisfait deux fédérations du plastique

Economie circulaire : Le projet de loi de Brune Poirson satisfait deux fédérations du plastique

Plus d'articles