Nous suivre Info chimie

La Grande-Bretagne contre un moratoire

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Alors que l'exploration des gaz de schiste soulève de plus en plus d'inquiétudes aux États-Unis et en France, la Grande-Bretagne semble moins alarmée. Selon un rapport de la Commission britannique Énergie et Changements climatiques, les parlementaires se sont prononcés contre un moratoire sur l'utilisation de la fracturation hydraulique. « Il n'y a aucune preuve que la fracturation hydraulique présente un risque pour les aquifères d'eau souterraine à condition que le tubage soit intact avant le début de l'extraction », ont-ils indiqué. La Commission précise cependant qu'il est « nécessaire de suivre de près les activités actuelles d'exploration au niveau du Bowland Shale - forage situé dans le nord de l'Angleterre - afin d'évaluer l'impact probable d'une extraction de gaz de schiste à grande échelle en Grande-Bretagne et renforcer la confiance du grand public pour cette activité ». A contrario, le Sénat français vient d'adopter la proposition de loi interdisant la technique de la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les gaz de schiste. Le texte avait déjà été adopté par l'Assemblée nationale en mai (CPH n°550). Le gouvernement américain a quant à lui récemment nommé sept experts pour se pencher sur les risques de la fracturation hydraulique. La commission de l'Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants des États-Unis avait aussi publié en avril un document listant des produits chimiques nocifs utilisés pour l'extraction de gaz de schiste (CPH n°548).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

C’est bien au niveau de l’usine d'incinération de déchets de la plateforme de Leverkusen que s’est produite, le 27 juillet 2021, une forte explosion entraînant un incendie et un panache de[…]

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Plus d'articles