Nous suivre Info chimie

La plateforme de Roussillon prépare les festivités de son centenaire

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,
La plateforme de Roussillon prépare les festivités de son centenaire

La plateforme de Roussillon réunit une quinzaine d’entreprises.

Gérée par un GIE qui contribue à sa compétitivité et à l'accueil de nouvelles entreprises, la plateforme de Roussillon fait figure de modèle sur le territoire français. La célébration de son centenaire, en septembre, sera l'occasion pour le plus grand nombre de découvrir son parcours et ses ambitions.

Les 18, 19 et 20 septembre, la plateforme chimique de Roussillon en Isère va fêter son centième anniversaire. Aux commandes des festivités, Joseph Colletta, directeur financier du GIE Osiris gestionnaire de la plateforme, a contribué à la création d'une Association du centenaire pour faire de ces trois jours un événement festif rassemblant le plus grand nombre. « Roussillon est la plus belle plateforme de France. Elle a le vent en poupe. Pour magnifier les hommes et les produits, nous avons décidé d'organiser un événement festif qui coïncide avec les journées du patrimoine », explique Joseph Colletta, président de l'association. La première journée sera réservée aux VIP et élus des communes avoisinantes (Salaise-sur-Sanne, Roussillon, Péage de Roussillon, St Moritz, St-Clair du Rhône, Condrieu...). Au programme, une table ronde autour du thème de la gouvernance des plateformes et des enjeux de la COP21, puis une visite des installations qui s'achèvera par un cocktail. La journée du 19 sera consacrée aux quelque 1 400 salariés de la plateforme et à leurs familles. Le 20, journée du patrimoine, des riverains, qui se seront inscrits au préalable via Internet, pourront franchir les portes du site. Joseph Colletta précise que toutes les identités des visiteurs seront rigoureusement contrôlées en coordination avec les services de l'État. Les récents événements du site Air Products à Saint-Quentin-Fallavier, également en Isère, n'y auront rien changé. C'est une procédure qui doit s'appliquer à tous les sites classés Seveso !
 

Les participants auront aussi la possibilité de visiter le village des partenaires qui mettra à l'honneur bon nombre de sociétés sous-traitantes qui gravitent autour de la plateforme (interim, gaz industriel, gardiennage, fourniture d'énergie...). Puis l'ancien café-théâtre de Roussillon va faire peau neuve. Il sera transformé en un showroom pour les produits de la plateforme et leurs applications. Enfin, les visiteurs se verront remettre un ouvrage sur l'histoire de la plateforme et pourront visionner le film du centenaire. Au total, entre 2 000 et 2 500 personnes pourraient assister à ces festivités. « Une estimation dans la fourchette basse », ajoute Joseph Colletta.

 

Réduire l'empreinte environnementale

 

La plateforme est aujourd'hui tournée vers l'avenir avec une organisation en GIE que beaucoup lui envient. Ce GIE rapporte à ses cinq actionnaires - Solvay, Novacap, Bluestar Silicones, Adisseo, Sita Rekem - tandis qu'une dizaine d'autres entreprises sont présentes sur le site. La plateforme dispose d'une superficie de 150 ha, dont une quarantaine disponible pour de nouveaux entrants. Depuis un an est implantée la start-up Ecoat, tandis que le géant des fibres de carbone Hexcel est en passe de s'installer moyennant un investissement de 200 M€. Au total, sur la période 2012-2017, ce sont 700 M€ qui seront investis !
 

Les nouveaux entrants ne pourront qu'être séduits par la démarche éco-responsable du site. « On cherche à réduire notre impact sur l'environnement, nos prélèvements d'eau, nos effluents, nos émissions de CO2 », résume J. Colletta. Pour preuve, une nouvelle chaudière biomasse de 20 millions d'euros d'investissement vient d'être inaugurée. « Elle vise à réduite de 56 000 t/an les émissions de CO2 », résume Joseph Colletta. Autre exemple avec un projet d'installation de panneaux photovoltaïques sur des terrains non constructibles appartenant à la plateforme. « L'avantage du GIE vient de la possibilité de mutualiser des moyens et de réduire les coûts sans minimiser la performance », résume le dirigeant.
 

Inscrit à nouveau dans une dynamique de croissance, le site a toutefois connu dans le passé des temps difficiles. Au départ, Roussillon doit son développement à l'industrie textile et plus particulièrement à la soie artificielle ou acétate de cellulose. C'est pour produire ce composé que la plateforme a vu le jour en 1815, à l'initiative de la SCUR (Société chimique des usines du Rhône) qui a fusionné en 1928 avec la société Poulenc Frères pour donner naissance à Rhône-Poulenc. Mais l'acétate de cellulose a progressivement laissé sa place à d'autres polymères comme le polyamide, avec un début de production d'intermédiaires nylon dans les années quarante. Cet âge d'or de la plateforme va durer jusque dans les années 70, avec un effectif qui a grimpé à plus de 5 000 salariés. C'était sans compter sur le déclin de l'industrie du textile en Europe qui a entraîné la plateforme dans sa chute l'obligeant à se réinventer pour assurer son avenir. Ainsi une diversification a été amorcée dans les années 70-80 avec la mise en service d'unités de méthylchlorosilanes, de méthionine ou d'intermédiaires pharmaceutiques. La chimie d'aujourd'hui s'inscrit dans cet héritage avec la volonté de développer des applications nouvelles qui s'inscrivent dans les mégatrends : alimentation animale, santé, allégement des matériaux...
 

Ces festivités du centenaire seront une occasion unique pour célébrer le succès de cette plateforme de Roussillon mais plus largement de toute l'industrie chimique en Rhône-Alpes dont l'histoire remonte à la fin du 19e. Finalement, de mémoire d'homme, la chimie a toujours existé dans la région.

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pyrowave recycle le polystyrène avec des micro-ondes

Pyrowave recycle le polystyrène avec des micro-ondes

Créée en 2014, la société canadienne Pyrowave s'est attaquée au recyclage du polystyrène. Basé sur l'utilisation des micro-ondes, son procédé permet de[…]

01/06/2020 | PolystyrèneZoom
Le captage et le stockage du CO2 font un pas en avant

Le captage et le stockage du CO2 font un pas en avant

Les soudières françaises entament leur démarche de transition énergétique

Les soudières françaises entament leur démarche de transition énergétique

Des micro-algues pour une troisième génération de biocarburants

Des micro-algues pour une troisième génération de biocarburants

Plus d'articles