Nous suivre Info chimie

La plateforme du Pôle national applicatif se construit

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

LES PARTENAIRES DU PÔLE

En Picardie : Ineris, l'université de technologie de Compiègne, l'université de Picardie Jules Verne, et l'Institut polytechnique Lasalle Beauvais. A l'exception de ce dernier, les trois autres partenaires sont tous membres du réseau scientifique national Antiopes, qui apporte son soutien au Pôle et qui regroupe par ailleurs l'Inserm, l'Inra, le CRITT Chimie de la région PACA, l'université de Provence (Aix-Marseille I), l'université Denis Diderot (Paris VII), et l'université de Metz Paul Verlaine.

La plateforme du Pôle national applicatif se construit

Pose de la 1e pierre le 5 février 2010.

Un an après la naissance officielle du Pôle national applicatif en toxicologie-écotoxicologie, la première pierre a été posée. Début février, la construction d'une plateforme expérimentale a démarré sur le site de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) à Verneuil-en-Halatte, dans l'Oise. D'ici à 2011, environ 40 personnes devraient démarrer les activités. Cette première plateforme du pôle est destinée à la validation et au développement de méthodes alternatives en expérimentation animale. Elle permettra, selon l'Ineris, de calibrer des « modèles mathématiques (approche in silico) et des modèles biologiques isolés (tests in vitro) ou organes artificiels », soit des méthodes alternatives à l'expérimentation animale (in vivo), afin d'étudier les effets des substances chimiques et évaluer leurs risques biologiques. Pour ce faire, la plateforme devra répondre à un défi scientifique : celui de comprendre et de quantifier les effets des substances sur différentes cibles, de la cellule jusqu'à l'individu entier. Le défi sera aussi technologique puisqu'il faudra mettre au point des outils prédictifs pour anticiper les effets des molécules chimiques. Au sein des laboratoires qui s'étendront sur une surface totale de 1 500 m2, des équipements seront dédiés à la voie d'exposition par inhalation et permettront d'étudier les nanoparticules. Motivée par les exigences du Grenelle de l'Environ-nement, la future plateforme permettra en outre de contribuer à l'application du règlement Reach. Car si elle sera ouverte aux chercheurs et réseaux de recherche de l'ensemble des partenaires (voir encadré), le privé pourra aussi y avoir accès, notamment pour « aider les start-up et les PME à mettre au point leurs substances », ajoute l'Ineris. Le Pôle national applicatif en toxicologie-écotoxicologie et sa plateforme représentent un investissement initial de 7 M€, financé dans le cadre d'un contrat État/Région sur la période 2007-2013, auquel la région Picardie contribue à hauteur de 3 M€.


%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Baumer renforce sa position en Inde

Baumer renforce sa position en Inde

Le fabricant d'instruments de mesure destinés aux procédés industriels est devenu l'actionnaire majoritaire de son concurrent indien Waaree Instruments, filiale du groupe Waaree. Aucune information financière n'a été divulguée. Pour Oliver[…]

Solutions anticorrosion

Solutions anticorrosion

Tetrachim distribue Arkema

Tetrachim distribue Arkema

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement

Plus d'articles