Nous suivre Info chimie

La prise de participation d’Aramco dans Reliance semble compromise

Sylvie Latieule
La prise de participation d’Aramco dans Reliance semble compromise

© Aramco

La crise du coronavirus pourrait avoir raison de mégaprojets pétrochimiques annoncés avant la pandémie. Le rapprochement entre le géant saoudien Aramco et l’Indien Reliance est par exemple sur la sellette. En août dernier, Aramco avait en effet annoncé qu’il prendrait une participation de 20% dans les activités pétrolières et pétrochimiques de Reliance, pour un montant de 15 milliards de dollars. Ce qui devait être l'un des plus gros investissements étrangers jamais réalisé en Inde.

Selon la presse indienne, l’accord qui devait être entériné fin mars, semble avoir été retardé. Saudi Aramco chercherait à préserver des liquidités. La crise sanitaire a muté en crise économique, avec un prix du pétrole qui semble désormais se stabiliser autour des 20 dollars le baril.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Solvay met le cap sur l’hydrogène

Solvay met le cap sur l’hydrogène

Sans apporter d’objectifs chiffrés, Solvay veut devenir un acteur majeur des matériaux et de la chimie pour soutenir le développement du marché de l’hydrogène. Parmi ses premières actions,[…]

Hydrogène : Total et Engie coopèrent à La Mède

Hydrogène : Total et Engie coopèrent à La Mède

Nouryon regroupe sa chimie du chlore dans Nobian

Nouryon regroupe sa chimie du chlore dans Nobian

Ineos Styrolution démarre la construction d’une unité d’ABS en Chine

Ineos Styrolution démarre la construction d’une unité d’ABS en Chine

Plus d'articles