Nous suivre Info chimie

La prise de participation d’Aramco dans Reliance semble compromise

Sylvie Latieule
La prise de participation d’Aramco dans Reliance semble compromise

© Aramco

La crise du coronavirus pourrait avoir raison de mégaprojets pétrochimiques annoncés avant la pandémie. Le rapprochement entre le géant saoudien Aramco et l’Indien Reliance est par exemple sur la sellette. En août dernier, Aramco avait en effet annoncé qu’il prendrait une participation de 20% dans les activités pétrolières et pétrochimiques de Reliance, pour un montant de 15 milliards de dollars. Ce qui devait être l'un des plus gros investissements étrangers jamais réalisé en Inde.

Selon la presse indienne, l’accord qui devait être entériné fin mars, semble avoir été retardé. Saudi Aramco chercherait à préserver des liquidités. La crise sanitaire a muté en crise économique, avec un prix du pétrole qui semble désormais se stabiliser autour des 20 dollars le baril.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : Arlanxeo cède ses oléfines à Mitsubishi

Pétrochimie : Arlanxeo cède ses oléfines à Mitsubishi

La filiale de Saudi Aramco, Arlanxeo, a officialisé la vente de son activité Oléfines au conglomérat japonais Mitsubishi.  La transaction, dont les détails financiers restent confidentiels, devrait[…]

19/10/2020 | MitsubishiPétrochimie
Gaz industriels : Air Liquide construit une ASU en Pologne

Gaz industriels : Air Liquide construit une ASU en Pologne

Chevron avance dans la commercialisation de polyéthylène recyclé

Chevron avance dans la commercialisation de polyéthylène recyclé

Résultats : BASF résiste au 3e trimestre

Résultats : BASF résiste au 3e trimestre

Plus d'articles