Nous suivre Info chimie

La Vallée de la chimie mise sur l’énergie photovoltaïque

Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,
La Vallée de la chimie mise sur l’énergie photovoltaïque

© Patrick Chevrolat

La Métropole de Lyon et la Mission Vallée de la chimie ont fait un point d’avancement du projet d’usine solaire métropolitaine initié depuis l’Appel des 30 en 2016.

A ce jour, près de 30 500 m2 de panneaux photovoltaïques ont été installés chez six industriels : Arkema, Kem One, Jtekt, Vos Logistics, Total Cres et Ifpen. D’un coût total de 8 M€, ces installations totalisant 5,9 MW de puissance représentent la consommation de près de 1 500 foyers et aident à épargner 660 tonnes de CO2 par an. Pour coordonner ces projets, Corfu Solaire, la Métropole de Lyon et le fonds régional d’investissement OSER ont créé une société dénommée Lyon Rhône Solaire.

« Le projet Lyon Rhône Solaire est un véritable cas d’école d’un partenariat public-privé innovant au service de la transition énergétique d’un territoire. Il participe aux objectifs fixés par le Schéma Directeur des Énergies de la Métropole de Lyon, à savoir multiplier par deux la production totale d’énergies renouvelables sur son territoire et par 10 la production d’énergie photovoltaïque d’ici à 2030, pour atteindre 17 % de la consommation d’énergie », indique Julien Lahaie, directeur de la mission Lyon Vallée de la chimie. Avant d’ajouter: « La Vallée de la chimie joue un rôle majeur dans cette stratégie en produisant déjà près de 50 % des énergies renouvelables de l’agglomération lyonnaise ». Pour financer les projets d’installations, un fonds participatif impliquant 233 salariés et habitants du territoire a permis de réunir 273 000 euros. D’ici à l’été 2020, près de 35 000 m2 de panneaux photovoltaïques seront installés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito Plan de relance] : la chimie et la pharma aux aguets

[Édito Plan de relance] : la chimie et la pharma aux aguets

Le plan de relance de l'économie française est encore en cours de préparation. Cependant, on sait qu’il mobilisera 100 milliards d’euros sur deux ans. Un montant à mettre en regard du plan de relance[…]

24/07/2020 | Edito Hebdo
BASF plonge dans le rouge au deuxième trimestre

BASF plonge dans le rouge au deuxième trimestre

France Chimie : L'industrie chimique tributaire d'un redémarrage en aval

France Chimie : L'industrie chimique tributaire d'un redémarrage en aval

Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Plus d'articles