Nous suivre Info chimie

Lanxess et TSRC construiront une usine en Chine

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Lanxess double ses ventes

Le 1er trimestre a permis au groupe de voir ses résultats nettement rebondir. Son chiffre d'affaires a augmenté de 53 % en un an, à 1,6 Mrd , sa marge d'Ebitda est passée de 6,3 à 14,4 %, et le résultat net repasse au vert (+104 M). La reprise de la demande s'est en particulier fait ressentir dans deux régions, Asie-Pacifique (376 M) et Amérique latine (195 M), qui ont permis à chaque fois de doubler les ventes en un an. Surtout, avec la reprise des marchés des pneumatiques, notamment en Chine et au Brésil, Lanxess a vu les ventes de sa division Polymères de performance exploser de 85 % par rapport au 1er trimestre 2009, à 828 M.

Lanxess et TSRC construiront une usine en Chine

Ventes 2009 de Lanxess par région

© Source : Lanxess

Le groupe allemand poursuit son expansion asiatique, où il génère aujourd'hui presque 25 % de son chiffre d'affaires. C'est avec le groupe taïwanais TSRC Corporation que Lanxess a dernièrement signé un accord pour la création d'une coentreprise dans le caoutchouc nitrile (NBR). Cette société, baptisée Lanxess-TSRC Chemical Industrial Company sera détenue à parts égales entre les deux partenaires. Lesquels ont déjà un objectif : la construction d'une usine de 30 tonnes par an dans la zone de développement économique et technologique de Nantong, au nord-ouest de Shanghai (Chine). L'investissement total se porte à 50 millions de dollars (39 M€) et devrait permettre la création d'une centaine de postes sur place. Le démarrage de la construction est prévu pour septembre 2010, avec une mise en service planifiée pour le premier semestre 2012. Ces futures productions de NBR, seront destinées au marché chinois. Localement, Lanxess estime que le marché du NBR bénéficie d'une croissance à deux chiffres. Le groupe allemand pourra notamment s'appuyer sur le réseau du TSRC pour le développement du projet. Le groupe taïwanais est un producteur spécialisé dans le caoutchouc synthétique, en particulier dans les émulsions de caoutchouc styrène-butadiène, le caoutchouc polybutadiène, et les élastomères thermoplastiques. TSRC, qui génère un chiffre d'affaires annuel d'environ 700 M$, est implanté industriellement en Chine (Shanghai, Jinan), ainsi qu'en Thaïlande et à Taïwan. En attendant le feu vert des autorités chinoises pour leur future usine, Lanxess et TSRC comptent démarrer les activités commerciales de leur coentreprise dès l'été prochain, en distribuant du NBR produit sur le plus grand site dédié de Lanxess, à La Wantzenau (Bas-Rhin).

 

 

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention de réaligner sa division Global Business Services dans la continuité de son développement. Créée le 1er janvier 2020 dans le cadre de la[…]

22/09/2020 | Chimie
Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Protection des cultures : BASF s’offre une technologie d’AgriMetis

Protection des cultures : BASF s’offre une technologie d’AgriMetis

Plus d'articles