Nous suivre Info chimie

Lanxess étend ses capacités à Leverkusen

A.F.

Sujets relatifs :

, ,
Lanxess a finalisé l'extension de ses volumes de production de crésol à Leverkusen, en Allemagne.

Le projet, qui avait été annoncé début 2012, est le fruit d'un investissement de 20 millions d'euros. Il lui a permis d'augmenter de 20 % les capacités du site, qui n'ont toutefois pas été détaillées. Le crésol est un composé aromatique possédant des applications dans le secteur agrochimique. Il est également utilisé pour fabriquer de la vitamine E, des arômes chimiques, des résines et des retardateurs de flammes. Ce projet représente la deuxième phase d'un programme d'extension global. En 2008, le géant allemand avait déjà déboursé 35 M€ pour augmenter de 65 % ses capacités de crésol et de monochlorobenzène à Leverkusen. Et le groupe compte encore muscler son réseau de production d'aromatiques. « Afin d'être en mesure de développer notre position sur le marché mondial, il sera nécessaire de continuer à accroître notre productivité », explique Hubert Fink, responsable de la business unit dédiée aux intermédiaires industriels, auxquels l'activité Crésol est intégrée. Avant d'ajouter : « Voilà pourquoi nous prévoyons d'augmenter nos capacités pour les autres intermédiaires de haute qualité, pour suivre la demande de nos clients et répondre encore plus efficacement à leur demande de livraison ». Le réseau de production d'aromatiques de Lanxess est composé de sept unités de production à grande échelle, implantées, pour la plupart à Leverkusen mais aussi à Krefeld-Uerdingen, Dormagen et Brunsbüttel, en Allemagne. Elles fabriquent plus de 50 composés aromatiques. Environ 500 employés de Lanxess travaillent dans la division dédiée aux aromatiques, qui produit et commercialise au niveau mondial près de 300 000 t/an d'intermédiaires.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles