Nous suivre Info chimie

Lanxess investit 200 M€ à Jurong dans le Nd-PBR

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe Lanxess avait annoncé en septembre dernier le lancement d'une étude de faisabilité pour une nouvelle unité de production de caoutchouc polybutadiène néodyme (Nd-PBR) en Asie. On connaît aujourd'hui le résultat. Le chimiste allemand construira une unité de 140 000 tonnes par an à Singapour pour un montant de 200 millions d'euros et un démarrage prévu au premier semestre 2015. Après avoir envisagé plusieurs implantations, c'est finalement dans le parc chimique de la presqu'île de Jurong, juste à côté d'une unité de production de caoutchouc butyle en construction, que le groupe a choisi de s'installer. Cette unité deviendra la plus grande unité mondiale de Nd-PBR et entraînera la création de 100 emplois.

Un approvisionnement en butadiène par pipe

Lanxess a choisi Singapour pour « son excellent approvisionnement en matières premières ». D'ailleurs, le groupe a signé avec une société locale, Petrochemical Corporation of Singapore (Private) Limited (PCS), un contrat à long terme pour un approvisionnement en butadiène par pipeline. En retour, Lanxess cédera à PCS son « raffinat II », un coproduit de son unité de caoutchouc butyle en construction. « Cela fait juste un an que nous avons démarré la construction de notre unité de caoutchouc butyle à Singapour (une opération différée de deux ans pour cause de crise économique, ndlr, CPH n°509). Maintenant, nous sommes prêts à aller au-delà avec le second plus gros projet d'investissement de notre histoire », a déclaré Axel Heitmann, président de Lanxess. La première unité singapourienne de caoutchouc butyle (pour des applications dans les chambres à air) va en effet mobiliser 400 millions d'euros d'investissement, un montant deux fois supérieur à ce second projet. Le Nd-PBR est utilisé pour sa part au niveau des bandes de roulement des pneumatiques. En apportant une plus faible résistance au roulement, il permet de produire des « pneus verts » qui contribuent à réduire les consommations énergétiques des véhicules. Selon Lanxess, ces pneus à haute efficacité énergétique affichent des taux de croissance mondiaux de 9 % par an qui grimpent même à 14 % par an en Asie. Ils devraient faire l'objet d'un label européen à partir de 2012, alors qu'un étiquetage énergétique a déjà été introduit au Japon en 2010. Un même type de labellisation est en discussion en Corée du Sud.

Lanxess produit déjà du Nd-PBR sur ses sites de Dormagen (Allemagne), Orange (Texas) et Cabo (Brésil). Ces derniers mois, le groupe s'est lancé dans plusieurs projets d'accroissement des capacités sur ces sites. Lanxess produit également quelques grades sur son site français de Port-Jérôme en Seine-Maritime.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles