Nous suivre Info chimie

Lanxess investit 40 M€ à La Wantzenau

A La Wantzenau, Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Lanxess investit 40 M€ à La Wantzenau

Site de La Wantzenau de Lanxess

© Lanxess

Le site de La Wantzenau (Bas-Rhin) de Lanxess, spécialisé dans le caoutchouc nitrile-butadiène (NBR), a soufflé sa cinquantième bougie. L'occasion pour le groupe allemand d'y amorcer un nouveau plan d'investissement de 40 millions d'euros pour la période 2013-2020. « Cette enveloppe sera allouée à la protection de l'environnement, aux activités de R&D et à l'amélioration des process », explique Uwe Westeppe, le directeur du site. Il précise néanmoins que des embauches et une augmentation de la production ne sont pas au programme. Au cours des huit dernières années, Lanxess a investi plus de 70 M€ dans cette usine. D'un effectif de 300 personnes, elle produit aujourd'hui 100 000 tonnes de caoutchouc NBR par an. Ce qui en fait le principal site de production de Lanxess pour ce type de caoutchouc. Y sont fabriqués 70 grades spéciaux sous les marques Perbunan, Krynac, Byamod et Nonoprene. Ceux-ci sont distribués à 400 clients dans plus de 60 pays dans le monde. 60 % de la production est exportée hors Europe, principalement en Asie. L'usine abrite également le siège mondial ainsi que les activités de R&D relatifs à ce produit. En plus de La Wantzenau, le groupe allemand ne dispose que d'une seule autre unité de caoutchouc NBR, située à Nantong (Chine), qui a ouvert ses portes fin mai 2012. Celle-ci est opérée en coentreprise avec le Taïwanais TSRC et dispose de volume de production de 3 000 t/an. Des capacités pas assez conséquentes pour ravir la position de leader de La Wantzenau dans ce secteur. Le site a démarré sa production en 1962 et était, à l'époque, opéré par le Canadien Polymer Corporate (renommé plus tard Polysar). Après être passée aux mains de Bayer en 1999, l'usine a rejoint le giron de Lanxess en 2004. Depuis cinq décennies, 60 millions de balles de caoutchouc NBR ont été produites sur ce site. Ce caoutchouc sert de nombreuses industries, notamment le marché automobile, du bâtiment, de l'exploitation et du traitement du pétrole et du gaz, etc. Si le groupe allemand ne souhaite pas dévoiler le chiffre d'affaires de cette usine, la filiale française de Lanxess a, elle, généré 322,1 millions d'euros de ventes l'an dernier. Dans l'Hexagone, le groupe allemand compte 587 salariés répartis sur trois sites : La Wantzenau, Courbevoie (siège social pour la France) et Port-Jérôme (production de caoutchouc polybutadiène, 220 salariés).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles