Nous suivre Info chimie

Lanxess muscle son site de Leverkusen

A.F.
Lanxess muscle son site de Leverkusen

Production de résines échangeuses d'ions sur le site allemand de Bitterfeld.

© Lanxess

Lanxess va investir environ 10 millions d'euros dans la mise en place d'une ligne de production de résines échangeuses de cations faiblement acides commercialisées sous la marque Lewatit. La construction a déjà démarré et la mise en service est prévue pour mi-2014. Celle-ci permettra d'augmenter de 30 % les capacités de production pour ce genre de résines à Leverkusen, en Allemagne. « La demande pour les résines échangeuses de cations progresse de 3 à 5 % chaque année », explique Rainer van Roessel, membre du Conseil d'administration du groupe allemand. Celles-ci sont surtout employées dans les cartouches pour les systèmes domestiques de filtration de l'eau. Elles permettent d'enlever les sels de magnésium et calcium indésirables ainsi que les ions de plomb et cuivre contenus dans l'eau et de les remplacer par d'autres substances inoffensives. « Cela permet d'améliorer la qualité et le goût de l'eau potable », précise Lanxess. Cet investissement comprend également la construction d'un bâtiment de 300 m2 dédié au conditionnement et à l'emballage de ces produits pour une application dans l'alimentaire. En parallèle, Lanxess a décidé de renommer sa business unit Résines échangeuses d'ions. Celle-ci sera désormais appelée Technologies de purification de liquides. Cette décision fait suite à l'extension du portefeuille de produits de cette activité qui comprend maintenant les membranes de filtration pour la technologie d'osmose inverse de la marque Lewabrane. Celles-ci sont fabriquées sur le site allemand de Bitterfeld depuis 2011. Cette business unit a généré un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros l'an dernier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles