Nous suivre Info chimie

Le BPA continue de faire débat

J.B et J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'EPA SCRUTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DU BPA

Après la santé humaine, l'environnement. L' Agence de protection de l'environnement américaine (EPA) étudie à la loupe les risques potentiels du Bisphénol A (BPA) sur l'environnement. Le produit pourrait entrer sur la liste des produits potentiellement dangereux à cause de ses effets sur le développement animal et la reproduction. Selon l'EPA, les rejets dans la nature de BPA atteindraient 500 000 kg par année. L'EPA va faire des tests pour évaluer les concentrations de BPA dans les eaux de surface, les eaux souterraines, et l'eau potable et ainsi déterminer si le BPA peut atteindre des niveaux alarmants.

Le BPA continue de faire débat

© © i-Stock-X chng

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) continue de scruter à la loupe le bisphénol A (BPA). Un point d'étape a été rendu public la semaine dernière sur les travaux lancés depuis les « signaux d'alerte » observés en début d'année. Une étude sur le risque d'exposition au BPA des consommateurs en France se finalise actuellement. Laquelle montre un niveau moyen de 50 à 100 fois inférieur à la dose journalière tolérable (DJT, 50 µg/kg de poids cor porel/jour) et donc pas, pour le moment, « de raison de modifier nos habitudes alimentaires ». Pourtant, l'Afssa poursuit ses investigations en coordination avec des travaux menés aux niveaux européen et international. L'Afssa estime qu'une signalétique systématique de présence de BPA dans les récipients pourrait être envisagée, et qu'une réévaluation des « limites de migration spécifique du BPA dans les denrées » pourrait avoir lieu au niveau européen. Enfin, l'agence préconise une mobilisation de l'industrie pour la mise au point de substituts du BPA pour les usages alimentaires.

Début mars, le groupe de travail sur le Bisphénol A de l'Afssa a montré, après réalisations d'études toxicologiques, que la période critique d'exposition au bisphénol A s'étend de l'exposition in utero jusqu'à l'âge de trois ans. Mercredi 24 mars, le Sénat a adopté à l'unanimité la proposition de loi visant à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A (BPA).

Cette proposition de loi doit encore être votée à l'Assemblée nationale. La France serait ainsi le premier pays au monde à interdire les biberons fabriqués à base de BPA. La Commission souhaite que cette mesure temporaire reste en vigueur jusqu'à la décision définitive de l'Afssa qui devrait rendre ses conclusions dans les prochains mois.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Processium ouvre un laboratoire analytique

Processium ouvre un laboratoire analytique

Cette installation permet à la société lyonnaise de répondre aux demandes liées à Reach et de se développer à l'international dans la mise au point de procédés.Lentreprise qui créé des procédés industriels pour la chimie, la pétrochimie et la[…]

Des arômes remis en question ?

Des arômes remis en question ?

Sabic et Lummus s'associent

Sabic et Lummus s'associent

Moins de phosphates dans les eaux usées

Moins de phosphates dans les eaux usées

Plus d'articles