Nous suivre Info chimie

Le Brésil veut investir massivement

J.C., avec agences.

Sujets relatifs :

, ,

Petrobras investira 400 M$ dans les biocarburants

Lors du 3e Ethanol Summit à Sao Paulo, Petrobras Biocombustivel, filiale biocarburants du pétrolier et pétrochimiste, a rappelé qu'il investirait 400 M$ (environ 274 M€) dans la R&D dédiée aux biocarburants sur la période 2010-2014. Spécialiste du biodiesel, Petrobras travaille sur le développement de biocarburants pour l'aviation, de matières premières alternatives à la canne à sucre, comme les microalgues, mais aussi sur l'éthanol cellulosique, notamment à partir de résidus de canne à sucre (bagasse).

80 milliards de reals (environ 35 Mrds €) sur 10 ans pour muscler sa filière. C'est l'objectif que s'est fixé le Brésil dans le domaine de l'éthanol, selon les déclarations de Marcos Jank, président de la filière sucre-éthanol lors du 3e Ethanol Summit qui s'est tenu à São Paulo (Brésil) les 6 et 7 juin. Premier exportateur mondial, n°2 de la production derrière les États-Unis, le Brésil appelle de ses vœux la construction de 130 unités supplémentaires d'éthanol dans les dix ans à venir. L'objectif est d'améliorer les régularités d'approvisionnement, la stabilité des prix, et la compétitivité de l'éthanol brésilien. Un défi majeur face à la croissance de la demande mondiale en biocarburants et en énergies non-fossiles. Un défi aussi pour répondre à la croissance brésilienne des biocarburants, en premier lieu dans l'automobile. Dans le pays, le parc automobile croît à une vitesse de 20 % par an, et la proportion de véhicules dits « flexibles », qui peuvent être alimentés indifféremment en essence ordinaire ou en mélanges à base d'éthanol, devrait passer de 45 % actuellement à 86 % d'ici à 2020, selon l'Unica, l'association brésilienne de l'industrie de la canne à sucre. La canne à sucre, contrairement au maïs aux États-Unis, est la principale matière première pour la production d'éthanol. Ce qui a le double avantage de ne pas concurrencer les productions agricoles dévoués à l'alimentation et, selon les responsables brésiliens, de ne pas favoriser la déforestation. Pour soutenir les ambitions brésiliennes dans l'éthanol, la banque nationale de développement (BNDES) envisage d'allouer des prêts d'un total de 30 à 35 Mrds de reals ces prochaines années à l'industrie de la canne à sucre au Brésil. De quoi motiver directement les industriels. A l'image de Shell et Cosan qui viennent de créer une gigantesque coentreprise, Raízen, dans l'éthanol (voir page 6).

Utilisations de la canne à sucre au Brésil

Source : Datagro, Reuters

%%HORSTEXTE:0%%
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

C’est bien au niveau de l’usine d'incinération de déchets de la plateforme de Leverkusen que s’est produite, le 27 juillet 2021, une forte explosion entraînant un incendie et un panache de[…]

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Plus d'articles