Nous suivre Info chimie

Le Brexit inquiète

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Comme à peu près tout le monde, hors du Royaume-Uni, l'industrie chimique et pharmaceutique n'avait pas vraiment envisagé la réalité d'un Brexit. Mais les résultats du référendum ont clairement exprimé la volonté du Royaume-Uni de sortir de l'UE. Après le plongeon des marchés financiers et de la livre, la situation reste toujours aussi peu claire sur l'avenir. Si la sortie du Royaume-Uni est désormais actée, elle est encore loin d'être effective et ni les modalités ni les conséquences de cette séparation ne sont encore précises. La Chemical Industries Association (CIA) n'a pas caché sa déception au lendemain du scrutin. La fédération britannique dit qu'elle respecte ce choix démocratique et qu'elle mettra tout en oeuvre avec le gouvernement pour assurer les meilleures modalités de sortie afin de ne pas pénaliser les segments pharmaceutiques et chimiques. Deux industries de poids dans le pays. Ils représentent le plus grand secteur exportateur du Royaume-Uni, avec une valeur de près de 50 milliards de livres, et un peu plus de 4 Mrds £ par an d'investissements en capital et en R&D. Chimie et pharmacie recensent 140 000 salariés directs outre-Manche et contribuent à un demi-million d'emplois en aval.
 

Sur le continent, tout le monde prend acte. Le Cefic appelle les gouvernements, les parlementaires du Royaume-Uni et les États membres de l'UE à trouver le meilleur cadre pour établir de nouveaux accords profitables à une croissance économique pour tous. L'enjeu est de taille pour la fédération européenne de la chimie. Le Royaume-Uni compte pour 9 % des ventes chimiques dans l'UE à 28 (46,3 Mrds € sur 531 Mrds €). Sur la période 2007-2014, l'excédent commercial annuel moyen de la chimie de l'UE avec le Royaume-Uni s'élève à 2 Mrds €. Dans le détail, les exportations européennes Outre-Manche atteignent une moyenne de 22,3 Mrds €, dont 28 % pour la seule pétrochimie, ce qui fait du Royaume-Uni la destination principale pétrochimique pour l'UE. Les importations européennes depuis le Royaume-Uni atteignent en moyenne 20,3 Mrds €.
 

En France, l'UIC se dit attentive et promet d'être « vigilante pour que les intérêts des entreprises de la chimie en France soient préservés ». Le Royaume-Uni incarne le 3e pays d'exportation pour les produits chimiques fabriqués en France, après l'Allemagne et l'Italie. En 2015, le total s'est porté à 4,1 Mrds € en valeur, essentiellement pour des produits pharmaceutiques, des produits de base, des savons, des parfums et des produits d'entretien. Les importations depuis le Royaume-Uni ont compté l'an dernier pour 2,4 Mrds €, avant tout pour des préparations pharmaceutiques et des produits organiques de base. L'UIC ajoute qu'elle sera « particulièrement attentive aux conséquences de cette décision sur les accords commerciaux passés et à venir de l'Union Européenne avec les pays tiers (États-Unis, Canada, Japon...) », et qu'il faudra « veiller au maintien de la compétitivité de nos entreprises afin qu'elles n'aient pas de contraintes réglementaires différentes de leurs homologues britanniques ».

Du côté de l'industrie pharmaceutique, l'EFPIA n'a pas non plus caché son inquiétude et espère que le Brexit ne créera pas de nuisance sur la régulation et les délais de mise sur le marché de traitements innovants. Mais ne cache pas, déjà, que ce vote entraîne une inévitable incertitude et rend d'ores et déjà les décisions d'investissements à long terme « problématiques ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Restructuration : Clariant revoit son organisation

Restructuration : Clariant revoit son organisation

Le chimiste suisse Clariant a fait part de son intention d’adapter et recentrer son organisation après plusieurs désinvestissements. Cette opération aura pour conséquence la suppression d’un millier de[…]

25/11/2020 | RestructurationPanorama
Santé : Les bioplastiques répondent aux normes de sécurité

Santé : Les bioplastiques répondent aux normes de sécurité

Développement durable : Le Cefic planifie un ensemble d’indicateurs

Développement durable : Le Cefic planifie un ensemble d’indicateurs

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Plus d'articles