Nous suivre Info chimie

Le CHNC veut informer en France

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le Centre des hydrocarbures non conventionnels (CHNC) se défend catégoriquement d'être un lobby. Il n'entend pas plaider la cause des gaz et pétrole de schiste ou des gaz de houille dans les cabinets ministériels ni parlementaires, mais souhaite seulement informer.

Pour contrer en particulier un « certain obscurantisme » sur le sujet en France. C'est ainsi que Jean-Louis Schilansky, le président du CHNC, a présenté le groupement le 10 février dernier. Rassemblant une vingtaine d'entreprises et syndicats professionnels, notamment dans la filière des hydrocarbures (voir encadré), le CHNC s'est fixé pour mission de « rassembler, d'évaluer et de diffuser les informations factuelles » sur les hydrocarbures non conventionnels. Informations qui seront centrées sur les techniques, l'impact sur l'environnement, sur la santé, et sur l'économie. Et qui proviendront essentiellement de ce qui se fait actuellement à l'étranger, cette industrie naissante n'étant pas en marche en France. Le CHNC est doté d'un comité scientifique regroupant des spécialistes en médecine, physique, géologie, hydrologie, agronomie, sociologie ou encore aéronomie. Des spécialistes « bénévoles et sans intérêt avec le pétrole », assure Bernard Tardieu, président de la commission Énergie et changement climatique de l'Académie des technologies, qui aura la charge de présider ce comité scientifique. Une dizaine de dossiers techniques sont prévus et seront accessibles librement sur le site internet du CHNC. Trois dossiers sont déjà en ligne, notamment sur la sismicité et la fracturation hydraulique.

Si le CHNC se dit ouvert à tous, des organismes publics ne peuvent encore s'y associer en raison de la loi qui interdit actuellement la fracturation hydraulique dans le pays. Quant aux ONGs ou associations environnementales, même si certaines ont été contactées, elles semblent encore « réticentes », indique Jean-Louis Schilansky.

Les membres du CHNC
  • Accenture
  • Air Liquide
  • Arkema
  • Bureau Veritas
  • CGG
  • Entrepose
  • GDF-Suez
  • GEP-AFTP (Groupement des entreprises et des professionnels des hydrocarbures)
  • Imerys
  • Saltel Industries
  • SCDM Énergie
  • Schlumberger
  • SNF Floerger
  • Solvay
  • Sparkling Capital
  • Suez Environnement
  • Technip
  • Total
  • UFIP
  • UIC
  • Vallourec

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Dicamba : Corteva ne vend plus son herbicide en Amérique du Nord

Dicamba : Corteva ne vend plus son herbicide en Amérique du Nord

Le spécialiste de l’agriculture Corteva Agriscience a annoncé le retrait de son herbicide FeXapan des marchés canadien et américain. Ce produit, à base de dicamba comme de nombreux herbicides, est[…]

04/03/2021 | PanoramaCorteva
Appel à manifestation d’intérêt : 10 projets retenus par Lyon Vallée de la chimie

Appel à manifestation d’intérêt : 10 projets retenus par Lyon Vallée de la chimie

Covid-19 : Solvay fait le bilan de son fonds de solidarité

Covid-19 : Solvay fait le bilan de son fonds de solidarité

Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Plus d'articles