Nous suivre Info chimie

Le Danemark insiste sur l'interdiction de certains phtalates

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Trois propositions d'harmonisation à l'étude

L'Echa soumet à commentaires publics sa proposition d'harmonisation de classification et d'étiquetage de trois substances. Jusqu'au 21 septembre, les commentaires seront pris en compte concernant la proposition de classer le plastifiant DIHP (n°CAS 68 515-50-4) comme toxique pour la reproduction. Les commentaires sur les propositions de classer le fongicide tebuconazole (n°CAS 107 534-96-3) comme dangereux pour l'environnement aquatique et disposant de toxicité accrue et le biocide imazalil (n°CAS 35 554-44-0) comme dangereux pour l'environnement aquatique, cancérigène et disposant de toxicité accrue, seront recevalbles jusqu'au 5 octobre.

Ida Auken a durci le ton contre certains phtalates. La ministre danoise de l'Environnement a annoncé fin août qu'elle proposerait de mettre en place au Danemark, cet automne, une interdiction concernant quatre phtalates considérés comme perturbateurs endocriniens : DEHP, DBP, BBP et DIBP. En 2011, le Danemark avait déposé une proposition de restriction dans le cadre de Reach pour ces quatre phtalates afin de limiter l'exposition humaine dans les articles de consommation. L'Agence européenne des produits chimiques avait alors pris en charge la proposition. Or en juin, le Comité d'évaluation des risques de l'Echa, qui avait pour la première fois employé une approche d'évaluation combinée, avait émis un avis négatif à la proposition danoise en concluant que selon les informations disponibles, aucun risque lié à l'exposition combinée à ces quatre phtalates n'était confirmé. Un avis suivi dans la foulée par le Comité d'analyse socio-économique de l'Echa qui a, de son côté, constaté la baisse régulière de ces substances depuis dix ans et qui estime que la tendance va s'accentuer puisque ces quatre phtalates sont désormais inscrits à l'Annexe XIV du règlement Reach et seront soumis à autorisation dès l'été 2013. Sans attendre la décision de la Commission européenne, prévue pour décembre prochain et qui pourrait suivre l'avis négatif des deux comités de l'Echa, le Danemark envisage donc d'aller plus loin de manière unilatérale et au-delà de ce qu'impose Reach. Ce qui est assez inhabituel et soulève des questions sur la possibilité d'un état membre de se démarquer seul dans le cadre de Reach.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Restructuration : Clariant revoit son organisation

Restructuration : Clariant revoit son organisation

Le chimiste suisse Clariant a fait part de son intention d’adapter et recentrer son organisation après plusieurs désinvestissements. Cette opération aura pour conséquence la suppression d’un millier de[…]

25/11/2020 | RestructurationPanorama
Santé : Les bioplastiques répondent aux normes de sécurité

Santé : Les bioplastiques répondent aux normes de sécurité

Développement durable : Le Cefic planifie un ensemble d’indicateurs

Développement durable : Le Cefic planifie un ensemble d’indicateurs

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Plus d'articles