Nous suivre Info chimie

Le financement de Kem One semble en bonne voie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Le financement de Kem One semble en bonne voie

Le site de Kem One à Lavera.

© Kem One

Le financement de la période d'observation de six mois prévue dans le cadre du redressement judiciaire de Kem One SAS, la partie amont de la société Kem One du groupe Klesch, semblait en bonne voie d'être assuré, jeudi 4 avril. Estimée à 105 millions d'euros pour assurer le financement des activités, l'enveloppe nécessaire était selon plusieurs sources, presque réunie. Jean- François Carenco, le préfet du Rhône, avait annoncé le 3 avril que plus de 90 M€ avaient été rassemblés, rapporte l'AFP. Bruno Sapin, l'administrateur judiciaire nommé pour Kem One SAS, devait rencontrer jeudi 4 avril en fin de journée certains acteurs comme Arkema, le groupe Klesch, ou encore Total pour finaliser les montants. A l'heure où nous écrivons ces lignes, nous n'avons pu obtenir d'écho de l'issue de cette réunion. La semaine précédente, les dirigeants de Kem One devaient s'engager à hauteur de 10 M€ pour cette période d'observation de six mois. Selon la CGT, Bruno Sapin aurait confirmé en Comité d'entreprise, début avril, que Klesch devrait apporter entre 10 et 12 M€. Arkema pourrait s'engager à hauteur de 68 M€ en numéraire, tandis que Total pourrait contribuer à hauteur de 15 M€, sous forme de ristournes liées à la fourniture d'éthylène, informations que n'ont pas pu nous confirmer les deux groupes. Sans détailler le nom des sociétés impliquées dans ce plan de financement, Jean-François Carenco aurait toutefois concédé que Total allait bien contribuer, selon l'AFP. Le mardi 2 avril, l'intersyndicale avait par ailleurs été reçue par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif à la préfecture de Marseille, lequel a expliqué qu'il discutait du dossier avec tous les acteurs concernés, notamment Klesch, Arkema et Total, pour essayer de trouver des solutions.

Une rencontre entre Bruno Sapin et le Comité d'entreprise de Kem One est programmée ce lundi 8 avril, tandis que la seconde audience devant le tribunal de commerce de Lyon doit se tenir mardi 9 avril. Ces deux rendez-vous devraient dresser un état des lieux de la mise en place de la période d'observation, et voir comment son financement est envisagé, voire assuré. De source syndicale, les résultats de l'expertise judiciaire sur les comptes de Kem One SAS devraient être connus et présentés au Comité d'entreprise dans une dizaine de jours.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles