Nous suivre Info chimie

Le Moyen-Orient flambe aussi en Inde

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Le Moyen-Orient flambe aussi en Inde

© ADNOC

Il y a tout juste un mois, Abu Dhabi National Oil Company (Adnoc) annonçait un projet de 45 milliards de dollars aux Émirats Arabes Unis pour renforcer ses capacités de raffinage, de pétrochimie et de chimie en aval (CPH n°844). Cette fois-ci, il est question d'un projet de 44 Mrds $ en Inde ! Certes, le contexte est bien différent, et le groupe Adnoc n'investira pas tout seul. Le projet en question est celui de la coentreprise Ratnagiri Refinery et Petrochemicals Ltd. (RRPCL), laquelle regroupait, jusqu'au 25 juin, les groupes indiens Indian Oil Corporation, Bharat Petroleum Corporation et Hindustan Petroleum Corporation. Le projet avait été dévoilé, il y a tout juste un an (CPH n°805), et porte toujours sur la construction d'un gigantesque complexe intégré de raffinage et de pétrochimie à Ratnagiri, dans la province indienne du Maharashtra, sur la côte ouest du pays. Le 25 juin, dans le cadre d'une rencontre entre des représentants de l'Inde et d'Abu Dhabi à New Delhi, la capitale indienne, deux mastodontes du pétrole et de la pétrochimie du Moyen-Orient se sont associés au projet RRPCL. En plus d'Adnoc, le géant saoudien Saudi Aramco s'est également engagé.

Évidemment, à ce stade, les engagements ne sont pas encore fermes et le projet pas entièrement ni décidé ni ficelé. C'est simplement un accord-cadre entre, d'un côté, Adnoc et Saudi Aramco, et, de l'autre côté, les trois partenaires indiens initiaux. Le consortium indien serait engagé à hauteur de 50 %, soit autant que les deux acteurs du Moyen-Orient. L'idée de l'accord serait pour l'ensemble des partenaires de construire, détenir et opérer le futur complexe conjointement. Les rôles de chacun restent à définir. Adnoc et Saudi Aramco évoquent, sans surprise, leur volonté d'approvisionner le complexe en pétrole brut. La représentativité des différents acteurs dans le projet pourrait aussi être ajustée à l'avenir, rapporte la presse indienne. Pour le moment, les partenaires vont commencer par se concentrer sur une étude de pré-faisabilité avant d'aller plus avant.

Si le projet séduit tant Adnoc et Saudi Aramco, c'est pour deux raisons principales, assurent-ils de concert. D'abord, il est question de se positionner en Inde, un des marchés les plus importants au monde en termes de croissance pour les marchés du raffinage et de la pétrochimie. Ensuite, l'objectif est aussi de se développer dans l'aval. Ce qui continue de s'inscrire dans les grandes ambitions de diversification économiques des pays du Golfe.

Actuellement, les contours du complexe Ratnagiri demeurent encore flous. L'idée première est la construction d'une gigantesque raffinerie d'une capacité de 1,2 million de barils par jour. Le complexe pétrochimique disposerait, de son côté, de capacités colossales de 18 millions de tonnes de produits par an. Selon le site Hydrocarbons Technology, le complexe comprendrait des unités d'aromatiques (paraxylène, benzène et toluène). En aval du vapocraqueur, les productions d'éthylène et de propylène alimenteraient des unités de polyéthylène (PE) haute densité, de PE basse densité, et de PE basse densité linéaire, de polypropylène, d'éthylène glycol. Le complexe comprendrait aussi des unités de phénol et d'acétone. Actuellement, selon la coentreprise, la mise en service de la raffinerie est ambitionnée pour 2023.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Saudi Aramco et Sabic construiront leur complexe COTC à Yanbu

Saudi Aramco et Sabic construiront leur complexe COTC à Yanbu

Les deux géants pétrochimiques saoudiens ont dévoilé, le 1er novembre, avoir sélectionné Yanbu, sur la côte ouest de l'Arabie Saoudite pour y implanter leur futur complexe crude[…]

12/11/2018 | SabicPétrochimie
BASF et Sinopec veulent un second vapocraqueur à Nanjing

BASF et Sinopec veulent un second vapocraqueur à Nanjing

Saudi Aramco engrange les projets et se concentre sur l'acquisition de Sabic

Saudi Aramco engrange les projets et se concentre sur l'acquisition de Sabic

Socar inaugure sa raffinerie géante en Turquie

Socar inaugure sa raffinerie géante en Turquie

Plus d'articles