Nous suivre Info chimie

Propriété intellectuelle : Le nombre de brevets en chimie déposés en France en 2018 reste stable

Aurore Gayte

Sujets relatifs :

, ,
Propriété intellectuelle : Le nombre de brevets en chimie déposés en France en 2018 reste stable

© pxhere

L’INPI (l’institut national de la propriété industrielle) a rendu public le palmarès 2018 des déposants de brevets français.  L’industrie chimique y figure en bonne place, avec 8 entreprises dans le top 50. 

De bons résultats pour le secteur

Ce sont au total 16 222 demandes de brevets qui ont été déposées auprès de l’INPI en 2018, soit une légère baisse de -0,2% par rapport à 2017.  Si le secteur de la mécanique reste le principal demandeur de brevet (47% des demandes totales), notamment grâce aux performances des industries automobile, aéronautique et énergétique en France, le secteur chimique arrive en 3ème position. 2813 demandes de brevets ont en tout été déposées pour le secteur, ce qui représente 19% des demandes totales, soit des chiffres stables par rapport à 2017.

Dans le détail, ces demandes de brevet proviennent des sous-secteurs «Génie chimique », avec 661 demandes, « chimie fine organique », avec 599, « semi-conducteurs », avec 433, « chimie macromoléculaire et polymère », avec 364, « chimie de base », avec 359, et «  chimie alimentaire », avec 148 demandes.   

Les grandes entreprises chimiques bien représentées

On retrouve trois entreprises du secteur chimique dans le Top 10 des demandeurs de brevet : tout d’abord le CEA (commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), qui arrive à la 4ème place grâce à ses 674 demandes de brevets ; puis le CNRS, qui pointe 6ème, avec 401 demandes ; et Michelin, juste derrière, en 7ème position avec 332 demandes.  On retrouve ensuite le groupe Arkema à la 14ème place avec 165 demandes, immédiatement suivi par Air Liquide avec 161 demandes et par Saint-Gobain,  à la 16ème place avec 133 demandes. Viennent ensuite Total à la 22ème place avec 98 demandes, Henkel à la 30ème avec 53 demandes,  et enfin Roquette Frères, qui arrive 46ème avec 29 demandes de brevet. 

A noter, les très fortes progressions des entreprises chimiques, notamment Air Liquide, avec 28% d’augmentation de demandes de brevet : de 126 demandes en 2017 à 161 en 2018. Michelin progresse de 16%, passant de 285 demandes en 2017 à 332 en 2018, ainsi qu’Arkema, passé de 142 demandes en 2017 à 165 en 2018 et qui enregistre également un bond de 16%. 

Les ETI et PME également dans le classement

Pour la première fois cette année, l’INPI a réalisé un classement pour les ETI (entreprises de taille intermédiaire) et les PME (petites et moyennes entreprises) ayant fait des demandes de brevet en 2018.  Les ETI totalisent 185 demandes de brevet sur l’année, les PME 110 demandes.

Dans la catégorie ETI, on retrouve Soitec, spécialiste de la production de matériaux semi-conducteurs en 1ère place, avec 29 demandes de brevets ; ainsi que Novares, fournisseur de composants plastiques complexes pour l’industrie automobile, à la 5ème place avec 17 demandes. Pour les PME, le fabricant de LED nouvelle génération Aledia, et Capsum, spécialisé dans les cosmétiques, arrivent 2ème ex æquo avec 12 demandes de brevet chacun.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Le bassin de Lacq en promotion à Paris

Le bassin de Lacq en promotion à Paris

Le jeudi 23 mai, Chemparc était à l’honneur. Pour le mois du Béarn, organisé par la Maison de la Nouvelle Aquitaine à Paris, de nombreux industriels présents sur le bassin de Lacq ainsi que Pierre[…]

28/05/2019 | AquitaineSpécialités
Le concours Paint The Future d’AkzoNobel dévoile son palmarès

Le concours Paint The Future d’AkzoNobel dévoile son palmarès

Nouryon annonce les finalistes de son concours Imagine Chemistry

Nouryon annonce les finalistes de son concours Imagine Chemistry

Informatique quantique : Le fonds BASF Venture Capital investit dans Zapata Computing

Informatique quantique : Le fonds BASF Venture Capital investit dans Zapata Computing

Plus d'articles