Nous suivre Info chimie

Le Parlement de l'UE contre les plastiques jetables

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Le Parlement de l'UE contre les plastiques jetables

© Pixabay

Après la Commission européenne, fin mai (CPH n°846), le Parlement européen part aussi en guerre contre les plastiques jetables. Le 24 octobre en session plénière, les députés européens ont largement approuvé le projet (571 voix pour, 53 contre et 34 abstentions) de drastiquement réduire les plastiques à usage unique dans l'UE. Lesquels seront interdits, d'ici à 2021. Il s'agit des assiettes, couverts, pailles et tiges fixées aux ballons, des produits qui représenteraient plus de 70 % des déchets marins. Le projet est allé un peu plus loin. Les produits contenant des plastiques oxo-dégradables (sacs et emballages) et les emballages de fast-food en polystyrène expansé seront aussi interdits. Par ailleurs, « la consommation de plusieurs autres produits pour lesquels il n'existe pas d'alternative devra être réduite par les États membres d'au moins 25 % d'ici à 2025. Parmi ces produits, on trouve notamment les emballages à usage unique pour les burgers, les sandwichs, les fruits, les légumes, les desserts ou les glaces. Les États membres devront proposer des plans nationaux pour encourager l'utilisation de produits adaptés à un usage multiple, ainsi que la réutilisation et le recyclage », ajoute le Parlement. Et les bouteilles en plastique devront être collectées et recyclées à 90 %, d'ici à 2025. Enfin, le projet porte sur des mesures contre les filtres à cigarettes contenant du plastique, qui devront être réduits de 50 % d'ici à 2025 et de 80 % d'ici à 2030, et sur les engins de pêche égarés ou abandonnés contenant du plastique. Au moins 50 % d'entre eux devraient être collectés chaque année et recyclés à hauteur de 15 % minimum d'ici à 2025. Pour ces deux types de produits, l'UE entend mettre à contribution l'industrie du tabac, pour couvrir « les frais engendrés par la collecte de ces produits, notamment le transport, le traitement et la collecte des déchets », tandis que les « fabricants d'engins de pêche contenant du plastique (...) devront contribuer à la réalisation des objectifs de recyclage ». Le Parlement va désormais engager des négociations avec le Conseil de l'UE.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Risques sanitaires : l’Anses s’inquiète de l’exposition à la silice cristalline

Risques sanitaires : l’Anses s’inquiète de l’exposition à la silice cristalline

La profession défend le bien fondé des emballages en PVC

La profession défend le bien fondé des emballages en PVC

Le gouvernement signe l’arrêté d’interdiction du dioxyde de titane dans les denrées alimentaires

Le gouvernement signe l’arrêté d’interdiction du dioxyde de titane dans les denrées alimentaires

Plus d'articles