Nous suivre Info chimie

Le projet Rapid de Petronas retardé

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le gigantesque complexe raffinage/chimie de Petronas est repoussé. Le projet Rapid (Refining and petrochemical integrated development) du géant malaisien à Pengerang (province de Johor, Malaisie) ne devrait pas démarrer avant au moins mi-2019 et non plus début 2019, selon des propos du p-dg Wan Zulkiflee Wan Ariffin rapportés par Reuters, en marge de la conférence Asia Oil and Gas à Kuala Lumpur (Malaisie). La raffinerie de 300 000 barils par jour devrait être le premier site industriel à être mis en service. Aucune précision n'a été apportée pour le démarrage des unités du complexe pétrochimique, lequel doit disposer de capacités totales de 7,7 millions de tonnes par an de commodités et de spécialités, allant des polymères de haute performance aux caoutchoucs synthétiques. Le calendrier va être repoussé pour certaines chaînes de valeur, notamment la chaîne phénolique. Le report du complexe, baptisé Pengerang Integrated Complex (PIC), est lié à la baisse drastique des prix du pétrole brut depuis l'automne dernier. Petronas a profité aussi de l'occasion pour renégocier les prix de ses contrats d'ingénierie, de fourniture des équipements et de construction (EPC). Reuters indique que le projet Rapid, qui nécessitera un investissement total d'environ 16 milliards de dollars, a aussi pris du retard avec la délicate délocalisation des riverains

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Le parlement français a annoncé que la vente de protoxyde d’azote, quel que soit le conditionnement, serait désormais interdite aux mineurs. Le texte de loi précise, en outre, qu’il est « interdit de[…]

26/05/2021 |
Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Produire du papier en France permet de lutter contre le changement climatique

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Plus d'articles