Nous suivre Info chimie

Le Qatar pourrait accueillir deux vapocraqueurs de plus

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Un projet ne chasserait pas forcément l'autre. Le Qatar estime finalement qu'il devrait disposer de suffisamment d'éthane jusqu'en 2014 pour alimenter non pas un mais bien deux autres vapocraqueurs sur son territoire, selon Chemical Week. Ce qui permettrait de concrétiser à la fois le projet de Shell et de Qatar Petroleum (QP) pour un complexe de monoéthylène glycol (CPH n°534) mais aussi le projet de complexe pétrochimique de 3,6 millions de tonnes sur lequel s'étaient engagés initialement ExxonMobil et QP (CPH n°492). Ces derniers mois, des rumeurs persistent pourtant sur le désengagement du groupe américain dans ce projet. Actuellement, le Qatar, qui détient l'une des plus grandes réserves mondiales d'éthane, attend la fin d'un moratoire, en 2014, pour l'exploitation de nouveaux gigantesques gisements offshore qui permettraient alors des projets pétrochimiques additionnels. Le petit émirat restreignait du coup les possibilités de nouveaux vapocraqueurs dans la ville de Ras Laffan, au nord du pays. Total Petrochemicals est également engagé dans les négociations avec QP pour un nouveau projet pétrochimique (CPH n°530).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles