Nous suivre Info chimie

Brexit: Le Royaume-Uni souhaite un accord avec l'UE, mais se prépare à l'échec

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Brexit: Le Royaume-Uni souhaite un accord avec l'UE, mais se prépare à l'échec

L'échéance de fin mars 2019 peut paraître loin mais elle se rapproche pourtant à grand pas. Un peu plus de six mois avant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le gouvernement britannique lance des avertissements tout en se préparant au pire. Le scénario dit du « pire » serait un Brexit sans le moindre accord conclu avec l'UE, plaçant de fait les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et le continent sous les règles de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) et le retour de barrières douanières. Dans une lettre datée du 23 août, Philip Hammond, le Chancelier de l'Échiquier, s'est dit confiant pour que la négociation d'un accord soit finalisée cet automne. Toutefois, il a également dressé quelques conséquences fiscales d'un scénario du pire, se basant sur les résultats d'une analyse du gouvernement menée ces derniers mois. Dans le cas d'un Brexit sans accord, le gouvernement estime que les secteurs de la chimie, de l'agroalimentaire, des vêtements, de la production manufacturière, de l'automobile et du détail seraient les plus touchés. Régionalement, le nord-est du Royaume-Uni et l'Irlande du Nord seraient les plus menacés. Philip Hammond indique aussi que le produit intérieur brut pourrait s'affaisser de 5 % à 10,3 % dans les 15 ans suivant le Brexit.

En parallèle de ce courrier, Dominic Raab, le ministre en charge du Brexit, a dévoilé, le 23 août, toute une série de notifications techniques offrant des conseils aux entreprises pour se préparer au scénario du pire. Une vingtaine de notifications, concernant notamment les productions chimiques, au sujet des barrières douanières notamment, ont été publiées. Au total, le gouvernement tablerait sur près de 80 notifications qui seront publiées ces prochaines semaines, au cours du mois de septembre. La Chemical Industries Association (CIA), fédération anglaise du secteur, s'attend à des notifications à venir pour les produits chimiques concernant des sujets comme les réglementations sur les produits chimiques, les standards environnementaux, et les règles sur l'énergie et les contrôles à l'export.

Selon la CIA, les industries de la chimie et de la pharmacie au Royaume-Uni, distribution incluse, exportent pour plus de 50 milliards de livres, en valeur (près de 56 Mrds €), ce qui en fait le plus grand secteur d'exportation devant l'automobile et les camions (35 Mrds £) et l'aérospatial (32 Mrds £). Par ailleurs, 63 % des entreprises des deux secteurs exportent, une proportion record pour les secteurs manufacturiers au sein du Royaume-Uni. Surtout, 60 % des exportations s'écoulent au sein de l'UE, tandis que 75 % des importations de produits chimiques et pharmaceutiques et de matières premières proviennent du continent.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Impression 3D : Une nouvelle formation diplômante à INP-Ensiacet

Impression 3D : Une nouvelle formation diplômante à INP-Ensiacet

Toulouse INP-Ensiacet a décidé d’ouvrir à partir d’octobre 2019, un diplôme universitaire « Ingénierie et production en Fabrication additive - Impression 3D ». Selon son analyse,[…]

17/05/2019 | Conjoncture
La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

BASF en recul sur le 1er trimestre 2019

BASF en recul sur le 1er trimestre 2019

Edito : Début d’année en demi-teinte pour la chimie européenne

Edito : Début d’année en demi-teinte pour la chimie européenne

Plus d'articles