Nous suivre Info chimie

Le TWB est satisfait de son bilan 2016 et accueille 8 arrivants

J.C.

Toulouse White Biotechnology (TWB) est visiblement très satisfait de l'exercice 2016. Le démonstrateur préindustriel, dont l'objectif principal est d'accélérer le passage de la recherche académique aux applications industrielles, a vu son chiffre d'affaires progresser de 10 % en un an, à 9,5 millions d'euros. Unité mixte de service gérée par l'Inra et sous la tutelle de l'Inra, de l'Insa et du CNRS, et focalisé sur la promotion des filières biologiques de production, le TWB a par ailleurs totalisé la signature de 18,6 M€ de contrats depuis sa création en 2012. En cinq ans, 79 projets de recherches ont été soutenus, dont 33 ont été finalisés à fin 2016. L'an dernier, 46 projets de R&D, dont 15 nouveaux, étaient actifs au sein du TWB. 46 % de ces projets actifs relevaient de projets industriels compétitifs, financés intégralement par les industriels et centrés sur des problématiques précises comme « l'optimisation de micro-organismes ou de procédés de fermentation, la validation technique d'un procédé industriel, etc. », précise le TWB. 28 % d'entre eux étaient cofinancés par des industriels et des fonds publics dans le cadre d'appels d'offres nationaux ou européens. Le solde, soit 26 %, était considéré comme des projets précompétitifs, c'est-à-dire des projets de recherche fondamentale dits à « fort potentiel » et financés à hauteur d'environ 1 M€ par le TWB.

Consortium de partenaires publics et privés, TWB vient d'accueillir huit nouveaux partenaires pour cette année 2017. Ab7 Industries, Bgene, BioAster, Heurisko, Naturamole, Servier, Micropep Technologies et Syngulon rejoignent ainsi le TWB qui recense désormais 53 partenaires. Dont 11 grandes entreprises, 10 PME, 16 TPA, 7 fonds d'investissement et structures de valorisation et 9 partenaires publics, issus de secteurs comme l'agro-industrie, la chimie, les solutions biotechnologiques, les arômes, les parfums, la cosmétologie, les équipements, l'énergie et la pharmacie. En 2017, le TWB souhaite poursuivre ses avancées mais veut mettre aussi l'accent sur l'accompagnement de start-up. L'an dernier, Enobraq et Pili ont intégré les locaux du consortium à Ramonville Saint-Agne au sud de Toulouse (Haute-Garonne, CPH n°768). Actuellement, la start-up MicroPep Technologies s'y installe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

Tribune

L'appel de Gilles le Maire pour la tenue d'un Village de la chimie digital

« Sans masques ni barrières ! », l'édition 2021 du Village de la chimie se tiendra en version digitale. France Chimie Île-de-France, le CFA AFI24, les entreprises, les écoles et universités,[…]

21/12/2020 | PanoramaFrance-Chimie
France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

France Chimie s’engage depuis cinq ans dans l’Accord de Paris

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Economie circulaire : L’État soutient le secteur de la plasturgie

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Brenntag condamné à verser une amende de 52 M€

Plus d'articles