Nous suivre Info chimie

Lebas Industries cultive ses atouts pour exceller en chimie du végétal

À Lezennes, Sylvie Latieule

Fort d'une riche expérience et de sa réputation de société flexible et compétitive, Lebas Industries envisage l'avenir avec sérénité. La société d'ingénierie participe au déploiement industriel de la chimie du végétal en France et aussi à l'export.

Créée en 1977 par Éric Lebas, Lebas Industries est une société spécialisée dans la conception et le dimensionnement de biens d'équipements de procédés et d'unités industrielles de tailles variées, jusqu'au « clés en main », pour des domaines aussi divers que l'agroalimentaire, les biotechnologies, la chimie du végétal, mais aussi les cosmétiques, la pharmacie ou la chimie fine. Ces équipements ou installations ont pour vocation d'assurer des opérations de fermentation, puis de séparation, purification, séchage et conditionnement..., avec les systèmes d'automatisation associés.

Pour ce faire, l'entreprise installée à Lezennes, dans la région de Lille, emploie une quarantaine de personnes dans son bureau d'études. Ce sont principalement des ingénieurs chevronnés en génie chimique/génie des procédés, ou des experts en électricité, automatisme ou bâtiment. En 2014, la société a géré 38 millions d'euros d'investissements et annonce le chiffre de 43 M€ pour 2015.

Dans le secteur de la chimie du végétal, la société commence à avoir une longue liste de références. Par exemple, le nom de Lebas Industries est associé à la plateforme technologique de la SAS P.I.V.E.R.T qu'elle a conçue et construite, aux laboratoires de biotechnologie et centre de développement Biogis Center, après avoir été un partenaire de longue date de Sofiprotéol dans le domaine du raffinage des huiles et de la bioénergie. « Dans les années 2007-2008, nous avons construit des installations de raffinage et de stockage d'huile de Saipol à Grand-Couronne (Seine-Maritime) et Coudekerque (Nord). Ces installations ont été livrées clés en main et ont représenté à l'époque quelques dizaines de millions d'euros d'investissement », se souvient Éric Lebas.

Sur le site de Bazancourt-Pomacle, Lebas Industries est à l'origine des premières installations de Soliance en 1994, alors que la société appartenait à ARD. Et Lebas Industries était aussi dans la boucle pour la réalisation de la nouvelle unité de production, alors que Soliance est passé sous la coupe de Givaudan.

Dans le domaine des enzymes ou levures pour l'industrie alimentaire, le site de DSM à Seclin compte aussi parmi les références de Lebas Industries. La société a conçu et mis en place, à la fin des années 90, une unité dotée de plusieurs fermenteurs de plus de 200 m3 de capacité, associés à des installations satellites. Plus tard en 2008, Lebas Industries a livré une unité complète de fermentation de levures boulangères en Belgique pour Puratos, dotée de 3 fermenteurs de plus de 70 m3. L'entreprise a même à son actif des références dans les algues.

S'il lui est difficile de citer d'autres références plus récentes pour raison de confidentialité, Éric Lebas évoque tout de même des travaux conduits pour le compte des nouvelles start up emblématiques du renouveau de la chimie du végétal, à l'image de Fermentalg ou de CIMV. Car la société est outillée pour réaliser des installations de laboratoires, des pilotes ou même des démonstrateurs pour ces jeunes sociétés innovantes.

 

Redémarrage de la construction d'équipements

 

À leur intention, Lebas Industries vient même de renouer avec une activité historique : la construction d'équipements. « Lebas Industries était à son origine un constructeur ensemblier. En 1998, à l'issue d'une réflexion stratégique, nous avons décidé de céder cet atelier pour nous concentrer sur le service à travers la conception et l'étude de détails d'équipements de procédés et d'unités industrielles », explique Éric Lebas. Pourtant en 2014, la société a redémarré une activité de construction de skids de fermentation. « Nous avons signé un accord avec un chaudronnier qui réalise les fermenteurs et met à notre disposition son atelier pour assemblage des équipements électriques et hydrauliques que nous avons développés en interne », ajoute le dirigeant.

Aujourd'hui, Éric Lebas entrevoit l'avenir avec une certaine sérénité. « Notre clientèle reconnaît notre expertise. Même si nous faisons toujours de la prospection, nous avons des appels en direct pour des marchés importants. On vient nous chercher ! », confie Éric Lebas listant les atouts de son entreprise : sa taille humaine, sa flexibilité, sa capacité à intégrer de nouvelles technologies et enfin, sa compétitivité.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Un appareil éco-conçu et connecté pour les gaz de combustion

Un appareil éco-conçu et connecté pour les gaz de combustion

La société Envea vient de lancer son tout nouvel analyseur multigaz MIR 9000e. Celui-ci, éco-conçu, est dédié à la mesure en continu des émissions de gaz de combustion de fours industriels,[…]

01/12/2020 | MesureMESURE
Limiter les dépôts calcaires en préventif et en curatif

Limiter les dépôts calcaires en préventif et en curatif

Réutiliser des IBC reconditionnés en toute sécurité

Réutiliser des IBC reconditionnés en toute sécurité

Des cobots pour gagner en flexibilité et en efficacité

Des cobots pour gagner en flexibilité et en efficacité

Plus d'articles