Nous suivre Info chimie

Les chimistes nord-américains plaident pour une modernisation du Nafta

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le contexte est incertain. Avec l'arrivée au pouvoir de l'administration Trump, le traité de libre-échange nord-américain (Nafta) devrait être renégocié à partir de juin prochain. Sans trop attendre le début des festivités, les trois grandes fédérations américaine, canadienne et mexicaine de l'industrie chimique plaident déjà pour une modernisation du Nafta. Dans une déclaration commune, l'American Chemistry Council (ACC), la Chemistry Industry Association of Canada (CIAC) et l'Asociación Nacional de la Industria Química (ANIQ) souhaitent renforcer le Nafta en y ajoutant des engagements pour une meilleure coopération réglementaire. Leur objectif est aussi de rationaliser les procédures douanières et d'améliorer les infrastructures et la logistique. Ce qui permettrait de booster l'innovation, la croissance et l'emploi tout en s'assurant que les objectifs réglementaires soient bien menés pour garantir une meilleure gestion et sécurité des produits, plaident les trois fédérations. Elles soulignent notamment le fait que le Nafta a été conçu avant l'essor d'Internet et qu'une mise à jour s'impose. Une version modernisée devrait mettre l'accent sur les procédures digitales. « Au cours des deux dernières décennies, le Nafta a apporté un énorme bénéfice aux secteurs de la chimie au Canada, au Mexique et aux États-Unis », rappellent les trois signataires. Le traité a « facilité l'expansion de la croissance économique, la création d'emplois et amélioré la compétitivité de l'Amérique du Nord sur les marchés mondiaux. Depuis que le Nafta est entré en vigueur, les échanges de produits chimiques entre les pays membres du Nafta ont plus que triplé, de 20 milliards de dollars en 1994 à 63 Mrds $ en 2014 », précisent encore les fédérations.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

C’est bien au niveau de l’usine d'incinération de déchets de la plateforme de Leverkusen que s’est produite, le 27 juillet 2021, une forte explosion entraînant un incendie et un panache de[…]

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Plus d'articles