Nous suivre Info chimie

Les chimistes soutiennent la COP21

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

À la veille de la COP21 qui se tient jusqu'au 11 décembre au Bourget, l'Union des industries chimiques (UIC) a appelé de ses voeux un accord ambitieux assorti de règles similaires pour tous les États émetteurs de gaz à effets de serre (GES).

Cet appel à un accord doit disposer de contraintes, vérifiables, de « niveau comparable entre toutes les zones économiques pour éviter le phénomène de fuites de carbone », précise l'UIC. À tout le moins, le secteur souhaiterait un cadre respecté et accepté par les 20 pays les plus émetteurs dans le monde, lesquels concentrent 90 % des émissions actuelles. L'UIC soutient notamment « la proposition d'application de mécanismes de prix du carbone dans les principales zones économiques, afin d'orienter de manière efficace les choix des acteurs vers les solutions les moins carbonées tout en permettant des règles de concurrence équitables ». Dans le cadre de cet appel, l'organisme représentatif des industries chimiques en France a rappelé à nouveau les apports du secteur à un développement plus durable et à une réduction des GES. Avec en particulier une réduction, depuis 1990, de 20 % de sa consommation d'énergie et de plus de 50 % de ses émissions de GES. L'UIC indique qu'entre 1990 et 2012, la chimie a ainsi diminué ses émissions de 50,3 %, contre 34,3 % pour l'ensemble de l'industrie et seulement 15,6 % pour la France (voir tableau). Selon une étude de l'UIC, dans le cadre d'une « hypothèse optimale pour la période 2012 à 2025, le secteur de la chimie en France pourrait de nouveau améliorer son efficacité énergétique de 12 % et réduire ses émissions de GES de 13 % » supplémentaires. Ce qui porterait les diminutions à 60 % par rapport à 1990, soit au-dessus de l'objectif européen de 40 %, d'ici à 2030.
 

En outre, en tant qu'apporteurs de solutions pour réduire l'empreinte environnementale dans de multiples secteurs, les chimistes calculent également que « pour une tonne de CO2 émise lors de la fabrication d'un produit chimique, entre 2,1 tonnes et 2,6 tonnes de CO2 sont évitées lors de son utilisation ». Enfin, l'UIC rappelle que l'industrie chimique a également été précurseur de l'économie circulaire via l'essor de la chimie du recyclage et la chimie du végétal.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Responsible Care : Le Cefic dévoile le palmarès des Trophées européens

Responsible Care : Le Cefic dévoile le palmarès des Trophées européens

Le 26 octobre 2021, le Conseil européen des industries chimiques (Cefic) a officialisé la liste des lauréats 2021 des Trophées Responsible Care au niveau européen. Cette année, ce sont donc dix[…]

Culture du risque : Un plan d’action pour sensibiliser la population

Culture du risque : Un plan d’action pour sensibiliser la population

Plasturgie durable : La France, deuxième acteur européen de l’innovation

Plasturgie durable : La France, deuxième acteur européen de l’innovation

Hydrogène : Inovyn et Wrightbus collaborent au Royaume-Uni

Hydrogène : Inovyn et Wrightbus collaborent au Royaume-Uni

Plus d'articles