Nous suivre Info chimie

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe dans l'Union européenne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les énergies renouvelables semblent être un succès dans l'Union européenne. C'est ce qui ressort du dernier rapport de l'Agence européenne de l'environnement (EEA) « Renewable energy in Europe - approximated recent growth and knock-on effects ». Deux chiffres s'imposent. Premièrement, sans le développement des énergies renouvelables (solaire, biomasse, éolien...), les émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi que la consommation d'énergies fossiles auraient augmenté de 7 % entre 2005 et 2012 dans l'UE. 7 % c'est aussi l'estimation de la progression de consommation de gaz naturel qui aurait été enregistrée sur la même période sans les énergies renouvelables, alors qu'elle aurait été de 13 % pour le charbon, source fossile la plus substituée par le renouvelable. Deuxièmement, la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie dans l'UE a atteint 14,9 % en 2013, rapporte l'EEA. Ce qui est supérieur à l'objectif fixé de 12 %, et ce qui semble donc encourageant pour les objectifs de 20 % en 2020 et de 27 % en 2030. Avec une ambition située entre 55 et 75 % à l'horizon 2050 alors qu'actuellement le charbon, le pétrole, le gaz et les carburants d'origine fossile représentent encore 75 % des énergies consommées. Sur ce chiffre, la différenciation par pays est impressionnante. Avec notamment seulement quatre pays au-dessus des 30 %, la Suède étant même le seul à dépasser les 50 %, et quatre dont le Royaume-Uni et les Pays-Bas, en dessous des 5 %. La France de son côté affiche 13,7 %, un peu en deçà de la moyenne européenne (voir tableau)
 

Le rapport indique aussi que le marché de la climatisation, qu'il s'agisse de chauffer ou de refroidir, est le secteur prédominant pour l'utilisation d'énergie renouvelable, même si celui de l'électricité progresse plus vite. Ce qui n'est pas le cas des transports, secteur où a été observée une baisse du recours aux énergies renouvelables en 2013.

Le rapport évoque par ailleurs que les énergies renouvelables ne sont pas le seul facteur de réduction des émissions de GES dans l'UE. Jouent aussi les mesures politiques et les réglementations visant la réduction des émissions, l'amélioration de l'efficacité énergétique et l'incitation à déployer le recours aux énergies renouvelables. En revanche, le facteur lié à la baisse ou la faiblesse de la production industrielle dans l'UE ne semble pas avoir été retenu.
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Plateforme d’Innovation : Axel’One a ouvert ses portes aux collectivités

Plateforme d’Innovation : Axel’One a ouvert ses portes aux collectivités

Après avoir fêté son dixième anniversaire à la mi-année, la plateforme d’innovation chimie-environnement Axel’One a ouvert les portes d’un de ses trois sites, appelé Campus[…]

01/12/2021 | PanoramaInnovation
Engie et BASF signent un contrat d’électricité renouvelable en Europe

Engie et BASF signent un contrat d’électricité renouvelable en Europe

Le prix international Henri Moissan 2021 attribué à Véronique Gouverneur

Le prix international Henri Moissan 2021 attribué à Véronique Gouverneur

L’ANSM autorise un essai clinique pour un produit d’AlgoSource

L’ANSM autorise un essai clinique pour un produit d’AlgoSource

Plus d'articles