Nous suivre Info chimie

Les Japonais Kumiai et Ihara veulent fusionner

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le secteur de l'agrochimie ne cesse de se consolider. Loin de l'extravagance de la fusion Bayer-Monsanto (CPH n°773), deux groupes japonais entreprennent de se marier pour mieux résister dans un environnement qu'ils décrivent en perpétuel changement et pour accroître leur profitabilité. Kumiai Chemical Industry et Ihara Chemical Industry ont ainsi signé un protocole d'accord le 20 septembre pour fonder un groupe unique et à parité. Un accord définitif est attendu pour la fin de l'année, avant une consolidation au 1er mai 2017. Selon les termes du projet, Kumiai devrait absorber Ihara, dont les actions cotées à la Bourse japonaise seraient alors retirées de la cotation. Le futur groupe serait basé à Taito Ward, dans la région de Tokyo. Ihara, qui produit à la fois des ingrédients actifs et des spécialités chimiques se retrouverait en charge de l'ensemble des productions. Kumiai, qui produit des spécialités agrochimiques prendraient en charge la commercialisation et les ventes. Le marché japonais sera prioritaire mais les deux partenaires veulent renforcer leurs activités internationales, notamment en Asie. Au cours de l'exercice 2015, clos en octobre, Ihara a publié un chiffre d'affaires de 41,13 milliards de yens (environ 366 M€), contte 61,12 Mrds de yens (près de 544 M€) pour Kumiai sur la même période.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats : La production européenne retrouve son niveau pré-pandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau pré-pandémie

Le Conseil européen de l’industrie chimique (Cefic) vient de publier les résultats du premier semestre 2021 des industries chimiques. Globalement, la production chimique de l’Union européenne retrouve son niveau[…]

23/07/2021 | ActualitésCefic
La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Lubrizol mis en examen

Lubrizol mis en examen

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Protoxyde d’azote : le parlement interdit la vente aux mineurs

Plus d'articles