Nous suivre Info chimie

Les plasturgistes s'insurgent des tensions sur le marché

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les cris d'alarme se multiplient dans l'aval. Plasturgistes et producteurs d'emballage dénoncent des prix trop élevés de matières plastiques, de tensions et des ruptures d'approvisionnement, et un manque accru de visibilité.

Le 26 mars, la Fédération de la plasturgie et des composites s'alarmait des approvisionnements de plus en plus tendus et de prix qui ne cessent de se renforcer alors que le prix du baril de pétrole a fondu de moitié depuis l'été dernier et qu'il est stabilisé depuis plusieurs semaines déjà. La fédération considère ainsi que les 3 800 entreprises de la plasturgie en France sont actuellement en danger dans ce contexte, d'autant que les niveaux de prix sont difficiles à répercuter auprès des clients. Elipso s'est montré de son côté plus vindicatif. Le représentant des fabricants d'emballages plastiques et d'emballages souples en France a indiqué le 1er avril qu'en « l'espace de trois semaines, les producteurs de matières plastiques ont fait subir à nos industriels fabricants d'emballages tour à tour les contingentements, les imprévisions totales sur les délais de livraison et les impasses en matière de préavis qui devraient être donnés chaque fois que les quantités ne sont pas délivrées ». Elipso juge même la situation pire que les tensions qui avaient eu lieu en 2010, en raison des situations de pénurie, notamment pour tous les grades de polyéthylène (PE) et pour le polypropylène (PP). Là encore la hausse des prix malgré le faible niveau du prix du baril est pointée du doigt. Elipso va également plus loin en accusant les producteurs de matières plastiques d'être bien plus attiré aujourd'hui par les zones en dollars, forcément plus séduisantes en raison de la dépréciation de l'euro, et de délaisser l'Europe. Notant qu'en dehors de la France, des tensions similaires sont signalées en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne et en Italie. D'ailleurs, l'Association européenne des convertisseurs de plastiques (European Plastics Converters Association, EuPC) s'est également alarmée publiquement le 1er avril de la série de déclarations de forces majeures de plusieurs grands fournisseurs de polymères sur le marché européen. Les hausses de prix semblent trop fortes pour être totalement passées en aval, les manques d'approvisionnement sont décriés. L'EuPC entrevoit des risques pour la santé économique des transformateurs et convertisseurs de plastiques en Europe, et le risque de les voir à l'avenir délaisser l'Europe pour se délocaliser en Asie où les conditions sont bien plus favorables pour leurs activités.
 

À l'UIC, on estime qu'il est totalement faux de considérer que les producteurs de matières plastiques délaissent l'Europe. L'UIC reconnaît que la situation est très tendue, que certains plasturgistes n'ont malheureusement pas pu être livrés et que les tensions sont du coup palpables au sein de la filière chimie et matériaux en France. Trois facteurs qui se conjuguent sont avancés pour décrypter la situation. Avec la dépréciation de l'euro face au dollar, les importations de PE et de PP depuis les États-Unis ont baissé. D'environ 10 % par rapport au dernier trimestre. Ce qui a entraîné un report de la demande sur les capacités en France et dans l'ensemble de l'Europe. Certains producteurs de PE et de PP ont récemment vu leur taux d'utilisation de capacités atteindre jusqu'à 90 %. Ce qui a engendré des problèmes techniques et parfois même des arrêts. Ces quinze derniers jours, cela a provoqué des cas simultanés de force majeure sur le continent, accroissant encore les tensions sur le marché. Le troisième facteur avancé par l'UIC serait que certains plasturgistes, anticipant une augmentation des prix et souhaitant de profiter de niveaux bas, auraient décidé d'accroître leurs stockages de matières premières.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Culture du risque : Un plan d’action pour sensibiliser la population

Culture du risque : Un plan d’action pour sensibiliser la population

En marge d’une visite sur le site d’Arkema à Jarrie (Isère), la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a présenté un plan d’action pour sensibiliser la population aux[…]

Plasturgie durable : La France, deuxième acteur européen de l’innovation

Plasturgie durable : La France, deuxième acteur européen de l’innovation

Hydrogène : Inovyn et Wrightbus collaborent au Royaume-Uni

Hydrogène : Inovyn et Wrightbus collaborent au Royaume-Uni

Trophées Responsible Care : France Chimie dévoile les lauréats du Grand Est

Trophées Responsible Care : France Chimie dévoile les lauréats du Grand Est

Plus d'articles