Nous suivre Info chimie

Les projets pétrochimiques asiatiques fleurissent aux États-Unis

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le Japonais Shin-Etsu va construire sur le sol américain. Le Thaïlandais PTTGC a sélectionné un site potentiel. Deux projets asiatiques de vapocraqueurs nourris eux aussi par la révolution des gaz de schiste, comme les nombreux autres projets pétrochimiques aux Etats-Unis.

Il aura fallu plus d'un an. Cette fois, Shin-Etsu est décidé : il va bien investir pour construire un vapocraqueur aux États-Unis. Le groupe japonais envisage un investissement de 1,4 milliard de dollars (environ 1,3 Mrd €). Somme qu'il financera sur ses deniers propres. Le projet porte sur un vapocraqueur sur base éthane d'une capacité de 500 000 tonnes par an. Ce qui est finalement deux fois moindre que ce qui était envisagé, il y a un an. Le projet sera confié à Shintech, la filiale américaine de Shin-Etsu, pour ce qui doit être la toute première usine d'éthylène construite par un groupe japonais sur le sol américain. Le contrat de construction a été confié à l'ingénieriste japonais Toyo Engineering, tandis que le procédé de production de Lummus Technology a été retenu. La finalisation de la construction est de son côté programmée pour le premier semestre 2018.

Le site choisi pour ce projet est bien celui de Plaquemine, en Louisiane. Sur place, Shintech détient de vastes capacités de soude caustique, de chlorure de vinyle monomère (VCM) et de polychlorure de vinyle (PVC). D'ailleurs, celui qui se revendique leader mondial et nord-américain du PVC finalise actuellement un vaste plan d'expansion, de 500 M$, de ses capacités de PVC à Plaquemine. Prévues pour démarrer au cours de cette année, ces extensions permettront à Shintech de disposer de capacités mondiales de 2,95 Mt/an de PVC, ses autres unités de production étant localisées au Texas. L'objectif de construire un vapocraqueur sur place est évidemment destiné à sécuriser ses propres besoins en éthylène.

PTTGC et Marubeni choisissent l'Ohio

Plus au nord du territoire américain, le géant thaïlandais PTT Global Chemical (PTTGC) et son acolyte japonais Marubeni réfléchissent de plus en plus ardemment à se lancer eux aussi dans la production d'éthylène. C'est dans le comté de Belmont, dans l'Ohio, que les deux partenaires envisagent de construire. L'avantage du site réside principalement dans sa proximité avec les bassins de gaz de schiste d'Utica et de Marcellus. Après avoir séduit Shell, Odebrecht ou encore Appalachian Resins, les États proches comme l'Ohio continuent ainsi d'attirer ce type d'investissements qui demeurent toutefois plus fréquents dans le Golfe du Mexique. Après deux ans de prospection, qui ont donc mené au choix du site de Belmont, PTTGC et Marubeni se lancent désormais dans un travail de 12 à 16 mois pour l'étude d'ingénierie détaillé et l'obtention des permis délivrables par le gouvernement de l'Ohio. Les deux partenaires précisent qu'ils ne prendront pas une décision définitive d'investir avant courant 2016. Si la décision s'avérait positive, il leur faudrait alors trois ans et demi de travaux avant une potentielle mise en service. Ni le budget, ni les capacités n'ont été détaillés. Le gouvernement de l'Ohio évoque simplement des capacités de taille mondiale. Ce qui à l'heure actuelle signifie dans le secteur d'environ 1 Mt/an.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Les hôpitaux de l’AP-HP (assistance publique hôpitaux de Paris) Saint-Antoine, Necker-Enfants malades et Rothschild ont décidé de trouver une solution pour recycler les masques chirurgicaux. En effet,[…]

11/05/2021 | RecyclageActualités
Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Plus d'articles